Décès d'Évelyne-Jean Baylet, ancienne présidente de La Dépêche du Midi, à l'âge de 101 ans

 |   |  1183  mots
Évelyne-Jean Baylet a dirigé le groupe La Dépêche pendant 36 ans
Évelyne-Jean Baylet a dirigé le groupe La Dépêche pendant 36 ans
Évelyne Baylet est décédée ce jeudi à l'âge de 101 ans. La mère de Jean-Michel Baylet, actuel président du groupe La Dépêche et président du Conseil général du Tarn-et-Garonne, était toujours présidente d'honneur de La Dépêche du Midi. Elle a dirigé le groupe de 1959 à 1995, cédant alors la place à son fils. Évelyne-Jean Baylet a également été la première femme à la tête d'un Département, après avoir été élue présidente radicale du Conseil général du Tarn-et-Garonne en 1970.

Née en 1913 en Algérie dans une famille d'origine alsacienne, Évelyne Baylet était une figure de Midi-Pyrénées. Professeure agrégée de français, de latin et de grec, elle épouse en 1940 Jean Baylet, alors PDG du groupe La Dépêche. À la mort de ce dernier en 1959 dans un accident de voiture, Évelyne Baylet fait le choix d'accoler le prénom de son mari au sien et prend la direction du groupe. Une direction qu'elle quittera en 1995, laissant le poste à l'un de ses trois enfants, Jean-Michel Baylet. Jusqu'en 2012, elle restera directrice de la publication, fonction occupée désormais par son petit-fils Jean-Nicolas Baylet. Évelyne-Jean Baylet était, jusqu'à sa mort, présidente d'honneur de La Dépêche du Midi.

Carrière politique


Évelyne Baylet a également mené une carrière politique dans la région en prenant la succession de son mari à la mairie de Valence d'Agen pour le Parti radical de gauche. Conseillère générale du Canton de Valence de 1959 à 1985, elle sera la première femme présidente d'un Département en étant élue présidente du Conseil général du Tarn-et-Garonne en 1970. Un poste qu'elle occupera jusqu'en 1982. Comme au sein de son groupe, elle a ensuite assuré sa succession en abandonnant ses mandats au profit de son fils Jean-Michel, actuel président du Conseil général du Tarn-et-Garonne, ancien sénateur et président du Parti radical de gauche. Élue régionale dès 1972, Évelyne-Jean Baylet a occupé la vice-présidence du Conseil régional pendant plusieurs années. Deux ans plus tard, elle est nommée membre du Conseil économique et social.

Soutien de l'ancien président de la République François Mitterrand, qui la qualifiait d'"intelligente et courageuse", Évelyne-Jean Baylet aura en effet toujours lutté pour conserver l'indépendance de son groupe de presse. Elle souhaitait "maintenir le cap, suivre la voie tracée par Jean". Figure forte de la vie publique régionale, Évelyne-Jean Baylet aura mené de nombreux combats tout au long de sa vie, notamment pour les femmes au travers du planning familial. Elle a également défendu la presse en étant vice-présidente du syndicat de la presse quotidienne régionale. Évelyne-Jean Baylet est commandeur de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre national du Mérite, commandeur des Palmes académiques et Chevalier du Mérite agricole.

Jean-Michel Baylet est aujourd'hui PDG du groupe La Dépêche. Le poste de directeur général adjoint est occupé par son fils Jean-Nicolas, qui est par ailleurs directeur de la publication. Marie-France Marchand-Baylet occupe quant à elle la fonction de présidente du comité financier.

Réactions

Le président de la République François Hollande a réagi par communiqué. "Évelyne Baylet était une femme exceptionnelle. En 1959, la vie de cette professeure de lettres issue d'une famille juive alsacienne, bascule avec la mort accidentelle de son mari. Du jour au lendemain, elle assume l'héritage de celui-ci sur tous les fronts : celui de la presse, en prenant les rênes de La Dépêche du Midi ; celui de la politique (...) Ses engagements politiques, notamment en faveur de François Mitterrand, furent constants. Mais, plus que tout, développer et assurer la pérennité de son groupe de presse aura été l'œuvre de sa vie."

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a tenu à rendre hommage à Évelyne-Jean Baylet, "une haute figure qui a marqué la région à travers les importantes responsabilités qu'elle a exercées. Présidente du groupe La Dépêche pendant 36 ans, cette femme cultivée a laissé son empreinte sur la presse quotidienne régionale française. Femme de caractère et de convictions, cette agrégée de Lettres a aussi marqué l'histoire de la politique française. Première femme élue à la tête d'un Conseil général en France, Evelyne Jean-Baylet a dirigé le département du Tarn-et-Garonne de 1970 à 1982. Evelyne Jean-Baylet fait partie de ceux et celles qui ont écrit l'histoire de notre région au XXe siècle. J'adresse nos sincères condoléances à Jean-Michel Baylet, à sa famille, à ses proches ainsi qu'aux salariés du groupe de La Dépêche du Midi."

Martin Malvy, président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, a lui salué "le départ d'une grande dame. C'est une femme d'exception qui nous quitte, qui aura dominé pendant plusieurs décennies la vie politique et économique de Midi-Pyrénées. Après la disparition soudaine et dramatique de Jean Baylet, en 1959, Évelyne-Jean Baylet s'est imposé avec l'autorité et le charisme que chacun lui reconnaissait, "patronne" de presse et femme politique, femme de culture que l'on rencontrait encore il y a peu aux concerts de la Halle aux grains. Maintenir la Dépêche du Midi dans sa tradition et sa culture républicaines, moderniser et adapter l'entreprise, tenir compte des évolutions mais ne pas dévier auront guidé son action et contribué à forger le respect que tous lui portaient. Première femme à présider un conseil général, celui du Tarn-et-Garonne, soutien de François Mitterrand dans son accession à la présidence de la République, Évelyne-Jean Baylet fut aussi parmi celles et ceux qui anticipèrent avec Alain Savary la Région naissante dont elle fut, dès 1972, l'une des vice-présidentes. Son nom est à associer à d'autres qui ont incarné l'histoire de la République pendant plusieurs décennies."

Adversaire politique de Jean-Michel Baylet, Brigitte Barèges, maire de Montauban et présidente de la Communauté d'agglomération du Grand Montauban a elle aussi adressé "ses très sincères condoléances". "Nous ne pouvons oublier que Madame Evelyne Jean Baylet fut la première femme élue Maire de Valence d'Agen, à la tête d'un Conseil Général en France. Elle présida en effet le Conseil Général de Tarn-et-Garonne de 1970 à 1982. Femme de tête et de combat, elle s'est investie avec force et ténacité au décès de son époux pour reprendre les rênes de La Dépêche du Midi. Présidente d'honneur de La Dépêche jusqu'à sa disparition, elle est toutefois restée l'ombre bienveillante et la fidèle conseillère de son fils et ensuite de son petit-fils pour leur confier son héritage à la tête du plus grand groupe de presse de Midi-Pyrénées. Elle restera une figure emblématique en Tarn-et-Garonne, une grande dame, et plus largement pour de nombreuses femmes un exemple de réussite."

Le maire PRG de Blagnac Bernard Keller s'est également exprimé. "J'ai fait sa connaissance en 1975 quand, jeune Chef de Cabinet d'Alain SAVARY à la Région Midi-Pyrénées, je suis devenu son interlocuteur concernant les affaires du Tarn et Garonne qu'elle présidait. Femme de caractère et d'autorité naturelle, elle forçait l'admiration par la rigueur de sa démarche professionnelle et politique. Une rigueur toujours trempée dans un pragmatisme de bon aloi et dans une fidélité inébranlable dans ses idées « Radicales » comme dans ses amitiés."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :