Toulouse  : le tourisme d'affaires devrait progresser en 2016 après une année en demi-teinte

 |   |  530  mots
Sylvie Rouillon-Valdiguié, élue en charge du Tourisme à Toulouse Métropole et présidente de So Toulouse, a présenté le 22 janvier un bilan en demi-teinte pour 2015 et a confirmé sa volonté de concentrer ses efforts sur le tourisme d'affaires.

Le 22 janvier dernier, la présidente de So Toulouse a rappelé aux journalistes sa volonté de développer en priorité le tourisme d'affaires dans la métropole. En 2015, 1 182 congrès et animations ont été organisés à Toulouse. "C'est un chiffre stable par rapport à 2014. La baisse des congrès internationaux a été compensée par les très gros congrès nationaux", a détaillé Sylvie Rouillon-Valdiguié.

Pour cette année, elle mise sur l'organisation de 1 300 congrès, soit une croissance annuelle de 10 %. L'objectif est que Toulouse devienne une métropole spécialisée dans la science et la recherche.

"Notre dynamique est de faire de Toulouse une ville des sciences et de l'innovation", a insisté la présidente de So Toulouse.

Dans ce secteur, un des congrès phare de 2016 est le Toulouse Onco Week, qui regroupera cinq salons autour de l'oncologie du 4 au 8 février.

Toulouse, 4e ville touristique de France

Concernant le tourisme de loisir, 401 811 personnes ont été accueillies à l'Office de tourisme de Toulouse en 2015, dont 45 % de touristes étrangers (avec en tête les Espagnols, les Allemands et les Anglais). La présidente de So Toulouse a souligné plusieurs tendances. En premier lieu, les touristes se tournent de plus en plus vers le site internet de la ville pour obtenir des informations. Le site a ainsi reçu deux millions de visiteurs l'année dernière, soit une progression de 11 %.

"On a constaté à Toulouse que le touriste a moins besoin de contact physique qu'auparavant", a souligné la présidente de So Toulouse.

Par ailleurs, l'évolution des modes de consommation entraîne aussi une "baisse régulière" des réservations effectuées via la centrale de réservation du site de l'Office du tourisme.

Interrogée sur le nombre de touristes passés à Toulouse, la présidente de So Toulouse a botté en touche, reconnaissant "ne pas avoir les moyens de compter tous les touristes". Elle a toutefois prudemment avancé le chiffre de cinq millions de personnes pour l'année 2015.

"En termes de volume, on est au niveau de Bordeaux, soit la 4e ou 5e ville française, cela dépend des années", a assuré Sylvie Rouillon-Valdiguié.

L'Euro 2016 : 66 millions d'euros de recettes pour la ville

En juin 2016, Toulouse accueillera quatre rencontres du championnat d'Europe de football. Les retombées économiques devraient atteindre 66 millions d'euros, selon les estimations de la Chambre de commerce et d'industrie. Sylvie Rouillon-Valdiguié et son équipe souhaitent profiter de cette compétition pour "mette un coup de projecteur sur Toulouse avec des conséquences à long terme". La présidente de So Toulouse a précisé que 300 bénévoles seraient mobilisés pour animer de nombreux points d'accueil.

Concernant le lancement de l'agence d'attractivité annoncé en juin dernier par Jean-Luc Moudenc dans son Schéma économique pour le développement de l'innovation et du rayonnement de Toulouse, Sylvie Rouillon-Valdiguié est restée évasive, précisant que le président de la Métropole tiendrait une conférence le 16 février sur le sujet. Celle-ci devait permettre avant la fin 2015 la fusion de l'office de Tourisme, So Toulouse, et Invest in Toulouse, afin de mettre en œuvre le futur Schéma directeur du tourisme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :