Le Toulousain Dominique Pon, nouveau représentant des cliniques indépendantes de France

 |   |  339  mots
Dominique Pon
Dominique Pon (Crédits : Rémi Benoit)
Dominique Pon, directeur de la Clinique Pasteur depuis 2011, a récemment été élu président de Santé-Cité, le premier groupe coopératif français de cliniques indépendantes. Une nomination qui confirme les engagements de la Clinique Pasteur et de son directeur.

Depuis 2011, il dirige le deuxième établissement de santé privé de France en termes de chiffre d'affaires, la Clinique Pasteur, qui appartient à ses salariés. Et, depuis peu, Dominique Pon, 47 ans, est à la tête de Santé-Cité, le premier groupe coopératif français de cliniques indépendantes, qui réunit 108 établissements de santé pour un chiffre d'affaires cumulé supérieur à 2 milliards d'euros en 2015.

"Notre groupement Santé-Cité connaît une forte dynamique de croissance. Je souhaite accompagner ce développement rapide et ainsi défendre, à l'échelle nationale, les intérêts des cliniques indépendantes", assure Dominque Pon.

La suite logique de l'engagement d'un homme qui aime bousculer les codes. Ancien ingénieur, il intègre en 2001 la Clinique Pasteur en tant que directeur technique et informatique. Petit à petit, il gagne la confiance des dirigeants et met au point un système de dossier médical partagé, revendu depuis à Siemens. Il prend la direction de l'établissement en 2011 et se bat pour préserver son indépendance "alors que plus de la moitié des cliniques privées en France ont été rachetées par des fonds de pension".

Il participe ainsi en 2012 à la création de Clinavenir, une alliance qui regroupe 7 cliniques indépendantes de l'ex-région Midi-Pyrénées et au lancement de Santé-Cité, "une troisième voie" entre les grands groupes nationaux et les cliniques indépendantes isolées.

Adepte d'un management basé sur la confiance et l'autonomie Dominique Pon n'hésite pas à innover. C'est le cas lorsqu'il lance en fin d'année dernière le Hi-Lab, un incubateur de startups au sein de la Clinique Pasteur. Ou lorsqu'il conclut un accord avec la société Macadam Gardens pour l'installation de potagers sur les toits de la clinique.

Lors du Forum Santé Innovation organisé par La Tribune Toulouse en septembre 2015, le chef d'entreprise a affirmé lors de son pitch : "Rien de plus facile que d'innover dans la santé, tant le secteur est plein d'archaïsmes et de conservatisme." Dominique Pon, un homme à part.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :