Le PDG de Vinovalie Jacques Tranier investit dans le verre haut de gamme Hélicium

Depuis 2010, Arnaud Baratte développe et commercialise l'Hélicium, un verre qui développe les saveurs du vin. À la recherche d'un investisseur pour en relancer les ventes, il vient de s'associer avec l'entreprise tarnaise Vinovalie. En investissant 100 000 € dans l'affaire, Jacques Tranier, le PDG de Vinovalie, compte développer son offre haut de gamme.
Jacques Tranier va distribuer Helicium, un verre qui révolutionne la dégustation. © photo montage DR / Rémi Benoit
Jacques Tranier va distribuer Helicium, un verre qui révolutionne la dégustation. © photo montage DR / Rémi Benoit

Arnaud Baratte est un créateur heureux. Le concepteur du verre innovant Hélicium vient de s'associer avec Jacques Tranier. Mercredi 29 octobre, le PDG de Vinovalie a injecté 100 000 € au capital de la société Arnaud Baratte Corporate International. "C'est inespéré, avoue Arnaud Baratte. Il fallait que ça bouge. Je manquais de fonds pour développer les ventes."

Depuis 2010, Arnaud Baratte se battait pour promouvoir son produit phare : l'Hélicium, un verre à trois hélices verticales qui permet un mélange homogène du vin. "Le verre, c'est 50 % de la dégustation, révèle Arnaud Baratte. Le mien décuple les arômes. Au nez, il enlève les alcools. En bouche, il rend le vin plus soyeux." Breveté en Europe et dans le monde (États-Unis, Émirats, Chine, Inde), le verre Hélicium a nécessité trois années de recherche et développement à son créateur et un investissement de plus d'1M€. "Le procédé de fabrication est complexe car les arêtes doivent être réalisées à la verticale pendant que le verre tourne, explique Arnaud Baratte. Seule la société Arc International (dont il a été salarié pendant 15 ans, NDLR), dans le Pas-de-Calais, est capable de le fabriquer de façon industrielle."

Une commercialisation difficile

Commercialisé depuis 2012, Hélicium a conquis des tables prestigieuses comme l'hôtel Pullman à Toulouse, ou encore le salon VIP d'Airbus et la brasserie du Stade Toulousain. Pour peu qu'on le teste, le verre d'Arnaud Baratte convainc d'ailleurs tout le monde, du célèbre dégustateur de vins américain Robert Parker, au jury du concours australien du meilleur sommelier du café.

Hélas, son positionnement haut de gamme et son prix (27,50€ au maximum) n'ont pas facilité sa commercialisation. "Nous avons réalisé 1 M€ de chiffre d'affaires en trois ans alors qu'on espérait 1,5 M€ par an", avoue Arnaud Baratte qui explique ses résultats décevants par une mauvaise distribution.

En prenant le contrôle de 84 % des parts de la société, Jacques Tranier assure la survie la société. "On sauve une pépite, affirme-t-il. C'est toujours dommage lorsqu'un créateur se trouve en difficulté parce qu'il est un peu seul." De façon moins philanthropique, le PDG de Vinovalie ajoute un produit apprécié par les professionnels du vin à son panel d'offres haut de gamme. "Nous avons une synergie de cibles commerciales, reconnaît-t-il. Nous avons élaboré des vins prémiums. Et les sommeliers de Midi-Pyrénées m'ont confirmé que les verres d'Arnaud Baratte étaient très bien considérés. Grâce à notre force de frappe commerciale, nous allons développer les marchés français et internationaux." Partant d'un chiffre d'affaires de 100 K€ pour Hélicium, Vinovalie vise les 600 K€ pour atteindre l'équilibre en 2015 et espère doubler le chiffre d'affaires dans trois ans.

Déchargé des taches administratives, Arnaud Baratte va pouvoir se consacrer à son cœur de métier : l'innovation. Spiritueux, parfum, café, thé, le créateur ne manque pas de projets de développement dans ses cartons.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/08/2016 à 11:31
Signaler
Prêt à commercialiser l'Hélicium et ce avec grand plaisir. J'ai "vendu" du Duralex et de l'ARC sur les pays Baltes... Tous circuits en France jusqu'aux négos en Centrales d'Achats. Tout est Ouvert. Merci

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.