La PME toulousaine Hemodia s'offre le marché chinois de la dialyse

Hemodia, PME toulousaine innovante dans le domaine de la conception, fabrication et vente de dispositifs médicaux à usage unique, a signé jeudi 10 janvier avec l'entreprise chinoise Shenjiu Medpharma un protocole d'accord pour le développement et la commercialisation de Micromedia. Il s'agit d'une solution permettant d'évaluer l'efficacité d'une séance de dialyse.
Pierre Montoriol, PDG d'Hemodia a signé hier le protocole d'accord avec la société Shenjiu Medpharma
Pierre Montoriol, PDG d'Hemodia a signé hier le protocole d'accord avec la société Shenjiu Medpharma

L'accord signé hier entre Pierre Montoriol PDG de Hemodia (et par ailleurs président du pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé), et la société chinoise Shenjiu Medpharma porte avant tout sur un transfert de technologies. Hemodia va faire développer, fabriquer et distribuer en Chine une innovation qu'elle ne peut développer en France faute de marché suffisant : Micromedia. Il s'agit d'une puce qui permet de suivre l'épuration durant une séance de dialyse. L'aboutissement d'un projet ambitieux mené depuis 2005 avec le LAAS-CNRS et qui a mobilisé 4,5 M€ d'investissements de la part d'Hemodia.

"Nous avons besoin d'un accès au marché mondial pour lever le verrou des quantités. Il est plus facile de faire fabriquer ce produit en Chine", explique Pierre Montoriol. En France, il y a 35 000 patients traités pour insuffisance rénale, contre 700 000 en Chine. Le marché mondial est estimé à 2 millions de patients.

La Chine, un marché difficile à intégrer
Shenjiu Medpharma (150 salariés) est l'un des plus grands distributeurs des matériels consommables de dialyse en Chine, et travaille en collaboration avec Newsummit Biopharma Group (également signataire du protocole d'accord), spécialisé dans la recherche clinique. Newsummit Biopharma Group est par ailleurs une agence officielle de l'État Chinois. Selon son représentant Cheng Ping, "le gouvernement chinois a fait du développement des nouvelles inventions et technologies médicales une priorité, et y concentre un fond doté de 2,5 milliards d'euros".

Malgré cela, il reste difficile d'intégrer cet énorme marché (2e marché pharmaceutique mondial d'ici quelques années), ne serait-ce qu'en raison de la réglementation. "Nous avons devant nous 2 ans de travail acharné pour obtenir l'équivalent de l'autorisation de mise sur le marché chinois", estime Yemin Wu, dirigeant de Shenjiu Medpharma qui investit de son coté 2 à 3 M€ pour le transfert de technologie, la R&D, les essais cliniques (hors commercialisation).
La franco-chinoise Liya Ju, de la société Setrad, qui s'est occupée de faire l'intermédiaire entre Hemodia et Shenjiu, affirme qu'il lui a déjà fallu 2 ans pour trouver des partenaires chinois et convaincre les autorités.

"Petite Hirondelle"

Ce protocole d'accord, joliment surnommé "petite hirondelle" par les Chinois, est le premier accord signé entre la France et la Chine dans le cadre du projet "Eiffel" qui a pour but de "créer une route à double sens entre la Chine et la France", selon Cheng Ping. C'est dans ce but que Newsummit est mandaté par le ministère de la Santé chinoise pour promouvoir les échanges biotechnologiques et biopharmaceutiques entre la Chine et la France. Le groupe, également intéressé par le domaine des molécules, va être mis en contact avec d'autres entreprises du pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé dont Pierre Montoriol est le président.

Sophie Arutunian

© photo Rémi Benoit

En savoir plus :

Micromédia est un dispositif jetable, placé sur la ligne de sortie du dialysat pour qualifier l'urée et la créatinine présentes dans le fluide biologique et ainsi quantifier avec précision l'efficacité de la dialyse durant une séance.

Le Groupe Hemodia comporte plusieurs sites dans la région toulousaine et deux usines en Tunisie. Il compte 300 salariés, et réalise 25 M€ de CA.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.