Le photographe Dominique Viet sort son nouveau livre, déclaration d'amour à Toulouse

 |   |  374  mots
De gauche à droite : Christian Saint-Paul, auteur de l'ouvrage, Penny Wall, chargée des ventes, et Dominique Viet, photographe.
De gauche à droite : Christian Saint-Paul, auteur de l'ouvrage, Penny Wall, chargée des ventes, et Dominique Viet, photographe.
Le photographe toulousain Dominique Viet vient de publier un nouvel ouvrage baptisé "Toulouse". Un portrait culturel de la Ville rose décliné sur 365 pages. Mais aussi un livre de cœur, puisque 20 % de ses recettes seront reversés à l'association Ceresa œuvrant pour les enfants atteints d'autisme.

"J'ai voulu proposer une balade dans ma ville", confie le photographe Dominique Viet. L'homme vient de publier un ouvrage de 365 pages sobrement intitulé "Toulouse". Une véritable déclaration d'amour déclinée au fil des pages, introduites sous la plume de l'auteur Christian Saint-Paul. "Je souhaitais livrer une empreinte culturelle de la ville, explique Dominique Viet. Il existe déjà beaucoup d'ouvrages traitant du patrimoine et de l'architecture de Toulouse, mais très peu évoquent sa culture, sa vie."

Nouveau regard sur la culture toulousaine
La réalisation de ce projet a nécessité près de deux ans de travail. "Le voyage prend la forme d'un rayonnement en escargot, depuis le centre-ville jusqu'à la périphérie, et met en lumière toutes les réalités de Toulouse", précise Dominique Viet. L'ouvrage fait la part belle aux photographies aériennes, mais aussi aux clichés plus intimistes, saisis sur le vif. Il propose un nouveau regard sur la culture, ou plutôt sur les cultures toulousaines. Un multiculturalisme revendiqué, qui se retrouve d'ailleurs dans les textes du livre, traduits à la fois en espagnol, en anglais et en occitan.

Une juste cause
Mais au-delà de la mise en valeur du travail photographique, l'ouvrage, publié à 6.000 exemplaires, entend servir une autre cause : l'accompagnement de l'autisme. En effet, 20 % des recettes seront reversés à l'association Ceresa, agissant en faveur des enfants souffrant de cette maladie. Une juste cause qui a su toucher le cœur du public. "Le livre n'a été lancé que la semaine dernière, et le bouche-à-oreille fonctionne déjà", constate le photographe, qui a décidé de ne pas diffuser son ouvrage en librairie, mais directement sur internet ou par le biais de partenaires amis. "Le grand public réagit très bien, mais ce qui fonctionne le mieux, ce sont les entreprises, qui y voient un cadeau différent, plein de sens", se réjouit Dominique Viet.

Alexandre Léoty

© photo Rémi benoit

En savoir plus :
L'ouvrage est disponible en vente à distance sur www.dominiqueviet.pro, mais aussi en vente physique, à Toulouse : Cafés J. Bacquié (5 Place Victor Hugo), Prophot (Boulevard Pierre Paul Riquet), La Maison de la Violette (Boulevard Bonrepos) et les Centres Leclerc de Blagnac, Saint-Orens, Roques et Rouffiac.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :