Un nouveau directeur pour Toulouse Business School : François Bonvalet remplace Jacques Igalens

 |   |  359  mots
François Bonvalet, futur directeur de TBS
François Bonvalet, futur directeur de TBS
Après un an à la tête de Toulouse Business School, Jacques Igalens, 64 ans, cède les rênes de l'école de commerce du boulevard Lascrosse. François Bonvalet prend le relais. Directeur général adjoint en charge de l'International et du développement du Groupe Néoma (fusion des écoles de commerce de Reims et Rouen), il deviendra dès la rentrée prochaine le nouveau directeur de TBS, avec comme priorité le développement à l'international.

Arrivé à la tête de Toulouse Business School il y a un pour remplacer Pierre Dreux (lui-même remercié au bout d'un an), le spécialiste des ressources humaines laissera en septembre son fauteuil à François Bonvalet. À 53 ans, le directeur général du Groupe Néoma (fusion de Reims Management School et Rouen Business School) aura pour mission principale d'accentuer la visibilité de TBS à l'international.

Parcours
Depuis 2004, François Bonvalet était doyen et directeur général du Groupe Reims Management School, jusqu'à la fusion en 2013 avec Rouen Business School. Il devient alors doyen associé et directeur général adjoint en charge de l'International et du développement du nouveau groupe Néoma. Parallèlement à ses fonctions dans l'école de management, il est chargé de cours à la Sorbonne (Celsa) et professeur associé à l'Esa (École supérieure des affaires) de Beyrouth en "théorie des organisations, management et communication". Il est aussi, depuis mars 2013, le directeur d'Ecricome (banque d'épreuves communes à 6 grandes écoles de commerce et de management françaises)

Ce "multi-casquette", ingénieur en agriculture, est également diplômé d'un DEA en management et communication au Celsa, et diplômé de l'Institut français de gestion. "L'expérience avérée de François Bonvalet à la direction d'une grande business school, sa vision entrepreneuriale ainsi que son expertise dans le développement international ont été déterminants dans notre choix, car ce sont des enjeux stratégiques pour l'école. De plus, sa mission s'inscrit dans la suite de Jacques Igalens que je remercie pour son engagement", explique dans un communiqué Alain Di Crescenzo, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse, à laquelle est adossée l'école.

Objectifs
François Bonvalet va devoir continuer le travail entamé par Jacques Igalens sur la meilleure visibilité de TBS à l'international. "Dans ce secteur de l'enseignement supérieur en pleine mutation, l'une de mes priorités sera d'assurer la compétitivité de TBS, de maintenir l'excellence de son corps professoral et de renforcer sa reconnaissance à l'international, tout en respectant ses valeurs humaines et son sens de la responsabilité sociétale", affirme le nouveau directeur.

Sophie Arutunian
© photo DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :