Pourquoi Ludovic Le Moan fait appel à Anne Lauvergeon pour présider Sigfox, la start-up de Toulouse, interview

 |   |  419  mots
Ludovic Le Moan
Ludovic Le Moan
Coup d'accélérateur pour la société toulousaine Sigfox : Anne Lauvergeon, l'ancienne présidente d'Areva, devient présidente de l'entreprise spécialisée dans l'internet des objets. Le fondateur de Sigfox Ludovic Le Moan, ravi, va rester CEO. Il envisage une entrée en bourse dans 2 ou 3 ans. Retour sur cette business-story en forme de coup de foudre. Interview.

Comment avez-vous rencontré Anne Lauvergeon ?
Nous nous sommes rencontrés lors du voyage de François Hollande aux États-Unis en février dernier. Dans l'avion, lors d'une conversation très informelle sur l'avenir de l'innovation, nous en sommes venus à parler de Sigfox et elle a été séduite par le projet. Entre cette rencontre et notre décision de placer Anne Lauvergeon à la présidence de Sigfox, il s'est écoulé quelques semaines. Nous nous sommes revus, elle est venue à Toulouse fin mars pour rencontrer mes équipes. La décision date de la semaine dernière.

Qu'est-ce qui vous a séduit chez elle ?
C'est une femme pétillante et curieuse. Nous avons le même âge et, comme moi, elle a encore envie de découvrir des choses. Ce n'est pas donné à tout le monde. Elle a du caractère, on l'aime ou on ne l'aime pas, mais elle ne passe pas inaperçue.

Que va-t-elle apporter à Sigfox ?

Son expertise industrielle. Elle a été à la tête d'Alcatel et d'Areva. Nos compétences sont complémentaires : je gère l'opérationnel, elle gère la présidence du board (conseil d'administration NDLR). Nous avons la même ambition, développer Sigfox au niveau mondial. Dès nos premiers échanges, j'ai perçu qu'elle serait un atout déterminant pour nous et que, passionnée par l'innovation, elle pourrait nous aider à accélérer notre développement industriel et international. Elle a été élue à l'unanimité par l'assemblée générale de Sigfox jeudi dernier.

À quand l'entrée en bourse de l'entreprise ?

Le calendrier n'est pas précis, mais cela devrait arriver d'ici deux ou trois ans. Pour assumer notre ambition, la question s'est posée : soit nous vendons Sigfox à un industriel lambda, soit nous entrons en bourse. Maintenant que la décision est prise, je ne cèderai pas l'entreprise.

Quels sont vos objectifs à moyen terme ?

Être présent dans les "big 5" : France, Espagne, Grande-Bretagne, Allemagne et Italie. C'est l'objectif pour 2014.

Que pensez-vous de la nouvelle ministre du Numérique Axelle Lemaire ?

Je l'ai rencontrée, et je la trouve très bien. Ce n'est pas facile de succéder à Fleur Pellerin qui a fait un bon boulot, reconnu par tous. Je trouve Axelle Lemaire pertinente, c'est un bon casting.

Propos recueillis par Sophie Arutunian
© photo Rémi Benoit

En savoir plus :

Pour en avoir plus sur Anne Lauvergeon, lire notre article : Anne Lauvergeon, l'ancienne patronne d'Areva, devient la présidente de l'entreprise toulousaine Sigfox

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :