Le Premier ministre annonce 8,7 millions d'euros pour les transports toulousains

 |   |  697  mots
Bernard Cazeneuve à Toulouse le 13 janvier 2017
Bernard Cazeneuve à Toulouse le 13 janvier 2017 (Crédits : Rémi Benoit)
En déplacement à Toulouse, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a présenté officiellement ce vendredi 13 janvier un pacte État - Métropole qui prévoit une subvention publique de 8,7 millions d'euros pour financer -principalement- les projets de transports urbains de Toulouse Métropole.

Après deux visites à Toulouse en tant que ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve était pour la première fois ce vendredi 13 janvier en déplacement dans la Ville rose sous la casquette de Premier ministre. En début d'après-midi, il s'est rendu aux Espaces Vanel, en centre-ville, pour la signature du pacte État-Métropole. Pour rappel, l'État a signé le 6 juillet dernier une enveloppe de 150 millions d'euros via le Fonds de soutien à l'investissement local (FSIL) aux 15 métropoles françaises. Cette subvention publique doit permettre de financer des pactes métropolitains d'innovation et des contrats de coopération métropolitaine.

"Toulouse se concentre sur les transports pour concevoir une ville nouvelle avec la troisième ligne de métro et le téléphérique. D'autres métropoles ont fait d'autres choix : Strasbourg mise sur le développement durable avec les énergies vertes, Nantes est autour de l'alimentation, Montpellier, la ville sœur de Toulouse, est sur la santé ", a expliqué Bernard Cazeneuve.

Le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc a souligné que par ce pacte "l'État soutient notre plan mobilités 2020-2030 (le futur PDU). L'État s'engage pour développer des modèles innovants, afin de financer une grande infrastructure de transports que sera la 3e ligne de métro".

Chaque pacte État-Métropole comporte également un volet de coopération métropolitaine. Le pacte de Toulouse Métropole prévoit la réalisation d'un incubateur d'innovation et d'une plateforme collaborative à Fleurance, l'aménagement d'un centre d'affaires et de télétravail à Gimont, ainsi que l'implantation de l'office de tourisme communautaire de "Gascogne-Lomagne" dans les anciennes écuries du palais épiscopal à Lectoure.

Des financements pour les transports toulousains

Dans le détail, l'enveloppe de 8,7 millions d'euros sera répartie de la manière suivante :

  • 1,5 millions d'euros pour le financement des études sur la troisième ligne de métro
  • 2,7 millions pour le doublement de la capacité de la ligne A
  • 4 millions pour le projet de téléphérique urbain
  • 500 000 euros pour la thématique de la croissance partagée

Une conférence des métropoles doit permettre aux 15 entités de se rencontrer pour "débattre en commun des enjeux et s'unir pour affronter collectivement les défis". Bernard Cazeneuve aimerait de son côté "faire un premier bilan à Matignon du pacte des métropoles réunies au sein de France Urbaine (présidée par Jean-Luc Moudenc) courant février-mars".

Le Premier ministre a également annoncé la prolongation, pour une année supplémentaire, de l'appel à projets "transports collectifs et mobilité durable". Cette disposition devrait notamment permettre, pour la métropole toulousaine, une demande de soutien financier complémentaire aux crédits du pacte signé ce jour - au bénéfice des projets de mobilités portés par Tisséo.

--> Retrouvez les photos de la venue de Bernard Cazeneuve sur notre page facebook

En fin d'après-midi, Bernard Cazeneuve s'est rendu au Conseil régional pour découvrir des objets connectés et produits innovants développés par des entreprises d'Occitanie. À l'issue de cette visite, le Premier ministre a salué le potentiel d'innovation de la région. "Elle est en pôle position des régions françaises en nombre de pôles de compétitivité", a-t-il souligné.

Il a ensuite vanté le bilan gouvernemental en matière de soutien aux entreprises, à travers notamment du CICE : "À ceux qui doutent, je dis que ce n'est pas parce que nous soutenons les entreprises que nous n'aidons pas ceux qui cherchent un emploi".

Quelques jours après le CES de Las Vegas, la présidente de Région Carole Delga a mis l'accent sur "les atouts régionaux en matière d'innovation comme les objets connectés ou l'intelligence artificielle" et s'est félicitée que la France soit le premier pays représenté lors de la manifestation au sein de la place de marché Eureka Park, devant les États-Unis.

En fin de journée, le Premier ministre a suivi depuis le Cadmos (laboratoire du Cnes impliqué dans la mission Proxima) la retransmission en temps réel de la sortie extravéhiculaire de l'astronaute Thomas Pesquet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :