L’Occitanie lance le Parlement de la montagne pour valoriser l’économie des massifs

 |   |  683  mots
Massif montagneux d'Ariège
Massif montagneux d'Ariège (Crédits : Pierre Perissé)
Les massifs montagneux recouvrent plus de la moitié de l'Occitanie. Pour valoriser ces territoires, la Région lance un "Parlement de la montagne". Elle prépare également la première édition du Salon international sur l'économie des massifs.

Les montagnes (principalement les Pyrénées et le Massif central) recouvrent 55 % de l'Occitanie, et concernent environ 20 % de la population. Elles sont présentes dans tous les départements qui la composent, excepté le Gers. Pour booster le développement économique de ses massifs et valoriser leur attractivité touristique, la Région va lancer d'ici peu un "Parlement de la montagne", à l'image de ce qui a été fait avec le "Parlement de la mer".

Occitanie lance son Parlement de la montagne

"Le Parlement de la montagne est avant tout le Parlement des montagnards. À travers lui, nous donnons la parole à ceux qui vivent et ceux qui travaillent dans ces territoires. Le but est d'avoir un lieu d'échanges et de propositions, pour que les politiques régionales soient calibrées en fonction des besoins de chacun", a déclaré le 27 avril Carole Delga, présidente de la région Occitanie, lors d'une conférence de presse.

La région Occitanie veut donc fédérer une communauté montagnarde avec des citoyens qui vivent ou travaillent en montagne et qui évoluent dans des secteurs d'activités variés tels que l'agriculture, l'industrie, les services, l'agroalimentaire ou encore l'artisanat. Mais également dans des domaines plus spécifiques comme le thermalisme : avec 30 stations thermales, l'Occitanie enregistre un chiffre d'affaires annuel moyen de 142 M€ (un atout par rapport aux Alpes et une activité plus rentable que les ski de randonnée ou les raquettes). Ou enfin la forêt, puisque les 2,4 millions d'hectares de forêt de la région sont en majeure partie dans les massifs montagneux.

"En septembre nous organiserons une réunion pour présenter la feuille de route de notre action, mais le Parlement ne débutera officiellement qu'en fin d'année. Par la suite, il se réunira environ 4 à 5 fois par an. À noter que différentes commissions travaillent quant à elles mensuellement sur des projets régionaux inhérents aux montagnes", précise Aurélie Maillols, vice-présidente de Région en charge de la Montagne et de la ruralité.

Malgré les 765 M€ alloués aux territoires de montagne d'Occitanie (soit un peu moins de 25 % du budget total régional, pour l'année 2017), la Région estime devoir accomplir des actions publiques plus fortes, pour pallier les conditions de vie difficiles dans les massifs, notamment dues aux problèmes de transport. Ce cycle de soutien débutera donc par l'ouverture du Parlement de la montagne, et la première édition du Salon international de l'économie montagnarde, qui se déroulera du 5 au 8 juillet à Tarbes.

Salon de l'économie de montagne : 15 000 visiteurs attendus

Le créateur d'événements professionnels ABE (advanced business events) va organiser à Tarbes, la première édition du Salon international sur l'économie de montagne. Déjà connu pour avoir proposé des conventions d'affaires telles qu'Aéromart Toulouse, ou encore le Toulouse Space Show, ABE travaille sur ce projet depuis trois ans :

" Il s'agit d'un concept novateur puisque c'est le premier événement du genre. Son rayonnement international est également un atout majeur", explique Stéphane Castet, directeur de ABE.

150 exposants venus de 15 pays différents seront présents à ce nouveau salon. Les deux premiers jours seront dédiés aux professionnels du secteur de la montagne. Des tables rondes sont prévues pour qu'ils puissent partager leurs expertises et chercher des solutions aux problématiques qui touchent les massifs : l'accessibilité, la santé et le bien-être liés aux sources thermales, l'accès à certains réseaux de télécommunication, l'impact écologique des activités sportives comme la randonnée, ou encore l'aménagement et la réhabilitation de certaines zones. Enfin, le salon ouvrira ses portes au grand public durant les deux derniers jours, et proposera des animations touristiques culinaires et sportives, pour divertir les quelques 15 000 visiteurs attendus.

"Le salon sera dédié aux rencontres, mais surtout il permettra de concrétiser des idées. Toute personne qui a un projet lié à la montagne pourra y trouver l'ensemble des interlocuteurs qu'elle recherche. Nous voulons que cet événement soit un catalyseur de développement économique", annonce Carole Delga.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :