+ 3 % de chiffre d'affaires pour les entreprises d'Occitanie en 2015

 |   |  357  mots
L'agroalimentaire reste une valeur sûre dans la région (Crédit : Rémi Benoit).
L'agroalimentaire reste une valeur sûre dans la région (Crédit : Rémi Benoit).
Portée par l'aéronautique, la région Occitanie a enregistré une croissance en progression de 3% sur l'année 2015, selon une enquête réalisée par le Medef. Mais cette bonne performance globale cache d'importantes disparités et un taux de chômage parmi les plus élevés de France.

"Il existe dans la nouvelle région Occitanie une véritable dichotomie entre le dynamisme de l'activité industrielle et un taux de chômage très important. Les disparités sont également très fortes entre les secteurs d'activité", résume Pierre-Marie Hanquiez, le président du Medef de Haute-Garonne. Comme chaque année, l'organisation patronale publie son Top économique, un ouvrage qui recense les chiffres d'affaires de 1 500 entreprises régionales, et a donné à cette occasion une conférence de presse jeudi 8 septembre.

Aéronautique, agroalimentaire et numérique en forte croissance

Selon cette étude, au cours de l'année 2015, les entreprises de la Région Occitanie ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 3% en moyenne. Sans surprise, la filière aérospatiale porte l'activité industrielle. Le secteur de l'industrie et des services a acquis à lui seul "une croissance de 4% et compte plus de 15 000 créations d'emploi en 2015".

Autre tendance confirmée, l'agroalimentaire reste une valeur sûre. Certaines entreprises ont été particulièrement performantes à l'image de Blue Whale (producteur de pommes, 240 millions de CA en 2015) ou d'Agronutrition (compléments nutritionnels, 55 millions d'euros de CA).

Par ailleurs, le numérique reste un secteur toujours porteur avec "une croissance de plus de 2% sur le premier semestre et une perspective croissance de 2,5 à 3% sur l'année 2015", selon le Syntec numérique qui prévoit une croissance équivalente pour 2017.

Inversion de la courbe dans le BTP ?

De son côté, le secteur du BTP connaît quelques signes d'améliorations. Après une année 2015 encore difficile avec une baisse du chiffre d'affaire de 3% dans le bâtiment et de 8% dans les travaux publics, les premières estimations de 2016 annoncent une inversion de tendance. "Les grands projets structurants comme le Parc des Expositions, Toulouse Euro Sud-Ouest ou la 3e ligne de métro offrent des perspectives intéressantes pour les entreprises", commente Pierre-Marie Hanquiez.

En revanche, les entreprises de transport connaissent d'importantes difficultés avec 1700 défaillances d'entreprises enregistrées en 2015. "La filière souffre de la concurrence déloyale des sociétés européennes, essentiellement venues des pays de l'Est, pratiquant l'optimisation sociale et fiscale", relève le Medef.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :