À Toulouse, les avocats défilent contre la directive Macron

 |   |  189  mots
NULL
NULL
En grève depuis le 17 novembre, les avocats ont défilé ce midi contre la réforme de leur profession voulue par Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie. À Toulouse, ils étaient entre 300 et 450, rassemblés devant le Tribunal de grande instance. Le cortège s'est rendu à la préfecture, où une délégation a été reçue par le directeur de cabinet du préfet.

"Taubira s'en va, Macron démission !" scandent les avocats, réunis sur les marches du Tribunal de grande instance de Toulouse, ce jeudi midi. Au centre du rassemblement de 300 à 450 personnes, des dizaines de codes civils trônent en tas. Chaque nouvel arrivant y dépose son livre rouge, une manière symbolique de marquer son mécontentement.

"Nous travaillons à perte pour les plus démunis car le président Hollande n'a pas tenu sa promesse de revaloriser l'aide juridictionnelle, rappelle Frédéric Douchez, le bâtonnier de l'ordre des avocats du barreau de Toulouse. Nous sommes taxés lourdement. Et nous sommes choqués que le gouvernement décide d'imposer sa réforme par une ordonnance pour faire plaisir à Bruxelles." Applaudi par ses collègues, il poursuit : "Nous ne braderons pas notre indépendance et notre déontologie. Cette manifestation n'est que le début d'un mouvement."

Après cette déclaration, le bâtonnier a mené ses troupes vers la place Saint-Étienne où une délégation a été reçue par le directeur de cabinet du préfet.

Gael Cérez
© photo Gael Cérez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :