Législatives : Modem, Nouveau Centre et Parti Radical s'allient en Haute-Garonne

 |   |  490  mots
La Maison commune du Centre a présenté ses candidats pour la Haute-Garonne
La Maison commune du Centre a présenté ses candidats pour la Haute-Garonne
Les partis centristes de Haute-Garonne se sont mis d'accord, il y aura bien des candidats communs pour le Modem, le Parti Radical et le Nouveau Centre, lors des législatives des 10 et 17 juin. La présentation des candidats et des suppléants a eu lieu mercredi 23 mai à la « Maison commune du Centre », l'ancienne permanence du candidat à la présidentielle François Bayrou à Toulouse.

Malgré l'annonce de François Bayrou - et de la plupart de ses lieutenants - de son intention de voter François Hollande au second tour de la présidentielle, Modem, Parti Radical et Nouveau Centre montrent une image unie au niveau local. En Haute-Garonne, ces trois partis ont présenté mercredi 23 mai à la « Maison commune du Centre », située rue de Metz, leurs candidats communs pour les législatives des 10 et 17 juin.

Le Parti Radical sera représenté par Jean-Jacques Bolzan, André Gallego, Raphaël Quessada et Laurence Massat. Le Modem aura pour candidats Marthe Marti, Eric Gautier, Jacqueline Winnepenninckx et Yvette Benayoun Nakache. Jean-Pierre Albouy est quant à lui issu du Nouveau Centre. Les candidats Jean-Jacques Bolzan et Laurence Massat n'étaient pas présents lors de la présentation à la presse.

Jean-Luc Lagleize, président du Modem 31 et conseiller municipal d'opposition à la mairie de Toulouse, s'est félicité que les trois partis centristes puissent « présenter des candidats centristes indépendants uniques dans la majorité des circonscription ». Suite à des désistements dans la septième circonscription, aucun candidat centriste ne se présentera contre le député PS sortant, Patrick Lemasle.

Refonder un centre fort

Cette démarche n'est pas une initiative exclusivement locale. A Paris, par exemple, « le centre pour la France » présente des candidats communs dans les 18 circonscriptions parisiennes. « Il est important de refonder un centre fort, insiste Raphaël Quessada, candidat sur la 5e circonscription de Haute-Garonne. L'environnement politique sera probablement bouleversé après les élections législatives. C'est la seule solution pour une alternative démocratique en 2017 en cas d'échec du Parti Socialiste ».

Jean-Luc Lagleize ajoute : « Si l'offre politique se résume entre l'UMP et le PS, les socialistes seront encore là longtemps en Haute-Garonne ».

Militants du mandat unique, moralisation de la vie politique, retour à l'équilibre budgétaire au niveau des collectivités locales... Les candidats centristes ont voulu montrer ce qui les rassemblait. « Nous ne sommes pas carriéristes, nous savons ce que c'est que travailler, insiste Jacqueline Winnepenninckx, candidate sur la huitième circonscription. Nous sommes issus de la société civile. »

En compétition avec d'autres centristes

André Gallego, candidat sur la 2e circonscription et propriétaire du Journal Toulousain reconnaît toutefois être parvenu au « au miracle en réussissant à présenter neuf candidats portant la même étiquette ».

Ces candidats centristes indépendants seront toutefois en compétition avec d'autres centristes déclarés. Ainsi, sur la quatrième circonscription de Haute-Garonne, Yvette Benayoun Nakache, conseillère municipale Modem à Toulouse, sera opposée à la candidate de la Gauche Moderne, Sandra Mourgues, et au candidat de l'Alliance Centriste, Alexandre Trillou...

Hugues-Olivier Dumez

Photo © Hugues-Olivier Dumez

En savoir plus :


1e circonscription : Jean-Jacques Bolzan
2e circonscription : André Gallego
3e circonscription : Laurence Massat
4e circonscription : Yvette Benayoun Nakache
5e circonscription : Raphaël Quessada
6e circonscription : Marthe Marti
7e circonscription : pas de candidat
8e circonscription : Jacqueline Winnepenninckx
9e circonscription : Eric Gautier
10e circonscription : Jean-Pierre Albouy

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :