Municipales 2014 : quatre candidats s'affrontent à Colomiers pour succéder à Bernard Sicard

À Colomiers, deuxième ville de Haute-Garonne après Toulouse, les enjeux des municipales 2014 sont nombreux, après deux mandats du socialiste Bernard Sicard. Le maire sortant ne se représente pas et quatre personnes prétendent lui succéder : l'adjointe socialiste Karine Traval-Michelet, le dissident du PS François Dumas, le conseiller général EELV Patrick Jimena et le jeune UMP Damien Laborde. Tous prônent le changement. Le point sur cette campagne qui ne fait que commencer.

4 mn

François Dumas, Patrick Jimena, Karine Traval-Michelet et Damien Laborde
François Dumas, Patrick Jimena, Karine Traval-Michelet et Damien Laborde


Il y a deux points communs entre François Dumas, Patrick Jimena et Damien Laborde. Ces trois candidats briguent tous le poste de maire de Colomiers (deuxième ville de Haute-Garonne depuis plus de 70 ans aux mains des socialistes, et dirigée par Bernard Sicard depuis 2001). De plus, leur regard et leurs critiques sur le bilan du maire sortant sont identiques. Ils décnoncent une politique "bling-bling" qui a mal anticipé l'augmentation de la population. De son côté la quatrième candidate, Karine Traval-Michelet, adoubée par le maire sortant socialiste, "comprend les critiques", et veut rester dans la continuité, tout en "proposant autre chose".

La politique "bling-bling" de Bernard Sicard
"Il y a eu des choses de bien faites dans cette ville", reconnaît avant tout François Dumas, candidat de la Gauche Rassemblée. Et pour cause, lui-même conseiller municipal de Colomiers depuis 2001, l'ex-allié de la municipalité socialiste n'est pas étranger au bilan du maire sortant. Mais les critiques ne se font pas attendre. "Le système columérin est à bout de souffle. Ce qui était pertinent lors du 1er mandat de Bernard Sicard ne l'est plus aujourd'hui." Un avis partagé par Patrick Jimena, l'ambitieux candidat EELV, unique conseiller général du parti écologiste : "Certes, Colomiers est une ville riche, mais il y a eu trop de moyens dépensés dans les infrastructures, dans un urbanisme trop rapide, en mettant de coté le quotidien des gens." En cause : la médiathèque, le stade de Capitany, et les cours de tennis. "Nous avons droit à une politique bling-bling", s'agace le jeune UMP Damien Laborde, dénonçant, à l'instar de ses deux concurrents, le manque d'investissements réalisés dans les écoles. "Il y a eu un manque d'anticipation de l'augmentation de la population", dénonce Patrick Jimena. "Nous avons des écoles en préfrabriqués", appuie Damien Laborde. Autre point commun à ces deux prétendants : l'accent mis sur la sécurité. Si Patrick Jimena propose une police municipale accompagnée d'une brigade équestre, le jeune UMP souhaite la mise en place d'une police "opérationnelle 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24".

Karine Traval-Michelet, la continuité et... le changement
Adjointe au maire et candidate choisie par Bernard Sicard pour lui succéder, Karine Michelet-Traval a la difficile tâche de défendre le bilan du maire sortant tout en prônant une candidature innovante. Attaquée sur l'état des écoles de Colomiers, elle répond directement : "les préfabriqués sont là en attendant la construction de nouveaux établissements, et une minorité de classes est concernée". Si la candidate se dit sereine et confiante, son discours est paradoxal. "Je soutiens le bilan de l'équipe municipale, mais j'ai autre chose à proposer. Nous ne sommes pas de la même génération, les gens veulent autre chose", dit-elle. Pas question pour elle de se "glisser dans les pantoufles", de Bernard Sicard. "Je propose un programme innovant, avec davantage de participation des citoyens, axé sur l'emploi et la mobilité des jeunes." Et pas question de lui faire dire que le PS local est divisé. "François Dumas est parti de lui-même au Front de Gauche et a emporté deux, trois copains. Nous sommes dans une section de 400 militants et nous ne sommes absolument pas divisés", précise-t-elle. Réponse de l'intéressé : "Il y a dans mes sympathisants beaucoup de déçus du PS local".

Ambiance polissée, discours aiguisés

Pas divisé, le PS ? L'UMP Damien Laborde n'est pas de cet avis. "Je profite de l'explosion du PS", confie-t-il sans détour. Mais aussi d'un contexte national, qui, sans être favorable, "n'est pas pénalisant". Présent lors de la venue de Jean-François Copé en octobre dernier à Tournefeuille, le conseiller municipal d'opposition prend ses distances avec la droite dure représentée par le président de l'UMP. "Je suis davantage dans la mouvance de la droite sociale, mais j'appelle les électeurs tentés par les extrêmes à voter pour moi." Le candidat le sait, Colomiers est une ville à conquérir pour l'UMP, lors des dernière législatives, la candidate UMP Jocelyne Vidal a recueilli 31% des voix au second tour face à la socialiste Monique Iborra, 68%. Le candidat n'envisage aucune alliance, avec aucune liste, et souligne la volonté commune des différents candidats de "casser une certaine omerta qui règle à Colomiers".

Chez EELV, c'est la différence des profils en course que remarque Patrick Jimena. "Pour la première fois dans l'histoire politique de Colomiers, il y a une véritable diversité", souligne-t-il. Celui qui se définit comme "un petit artisan face à l'industrie de la communication" refuse de s'allier à François Dumas qui lui a pourtant tendu la main. "Nous souhaitions un rassemblement avant le 1er tour. Ils ont refusé, nous respectons leur choix", affirme le candidat du Front de Gauche. Pour la socialiste Karine Michelet-Traval, la division de la gauche résulte de stratégies nationales. "C'est dommage, mais les électeurs ne s'y trompent pas, les enjeux sont différents. Je ne me sens pas fragilisée." La candidate affirme avoir tendu la main à François Dumas et Patrick Jimena, en vain. Mais elle "ne souhaite pas entrer dans les attaques personnelles et les petites phrases".

Pour chacun des 4 candidats, les listes complètes et les programmes détaillés seront dévoilés début janvier.

Sophie Arutunian
© photo DR

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.