Attentats de Paris : Plus de 10 000 Toulousains rendent hommage aux victimes

 |   |  423  mots
Plus de 10 000 personnes se sont réunies sur la place du Capitole.
Plus de 10 000 personnes se sont réunies sur la place du Capitole. (Crédits : Rémi Benoit)
L'hommage populaire aux victimes des attentats de Paris a rassemblé plus de 10 000 personnes sur la place du Capitole à Toulouse, ce mardi 17 novembre. Des dizaines d'élus de tous bords politiques se sont joints à la commémoration.

Des centaines de bougies éclairent le parvis le long de la façade du Capitole. Venus seuls, en famille ou avec des amis, de nombreux Toulousains et Haut-Garonnais ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris. Vendredi 13 novembre, 129 personnes ont été tuées dans la soirée et plusieurs dizaines blessées dans divers lieux de la capitale.

 Certains témoignent de leur colère, comme Sophie, une Toulousaine :

"J'ai un peu peur, mais j'éprouve surtout de la haine face à cette tuerie gratuite. Ces jeunes avaient le droit de vivre !"

 À l'image de cette Toulousaine venue déposer une rose et une bougie, une foule de citoyens anonymes s'est rassemblée sur la place du Capitole.

Dès 17 h 30, ils étaient plus de 10 000. Entre de longues minutes de silence, la foule a entonné à plusieurs reprises la Marseillaise.

Union politique

De nombreux élus ont également fait le déplacement.

"Des élus PS, LR, EELV, PCF, et UDI sont présents, remarque Jean-Michel Lattes, vice-président de Toulouse Métropole en charge des transports. Entre politiques, parfois, on s'engueule mais heureusement nous sommes capables de nous rassembler autour de valeurs communes."

"Certains sont venus du Volvestre. Une douzaine d'élus du Comminges sont venus en minibus", ajoute la socialiste Maryse Vezat, conseillère départementale du canton d'Auterive.

Un peu avant 18 h, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, accompagné de Georges Méric, le président du Conseil départemental, Martin Malvy, le président du Conseil régional et Carole Delga, la candidate socialiste aux Régionales, se sont réunis face au Capitole.

 Les représentants des différentes cultes étaient également présents à leurs côtés.

Autour de la place et dans des rues adjacentes, d'importants moyens de sécurité ont été déployés pour sécuriser la cérémonie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2015 à 18:17 :
Ne faudrait-il pas attendre un peu avant de manifester, nous sommes en état d'urgence, les policiers ont d'autres choses à faire de plus important que de sécuriser actuellement des rassemblements.
C'est une grande manifestation dans tout le pays en mémoire des martyrs, oui martyrs, et pour montrer notre attachement à notre culture et nos valeurs avec fierté.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :