Samuel Cette nouveau président de la CPME Occitanie

 |   |  557  mots
Samuel Cette, le nouveau président de la CPME Occitanie, va mettre en place l'Observatoire des Taxes Territoriales d'Entreprises dès septembre.
Samuel Cette, le nouveau président de la CPME Occitanie, va mettre en place l'Observatoire des Taxes Territoriales d'Entreprises dès septembre. (Crédits : DR)
Samuel Cette a été élu président de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) Occitanie, mardi 11 juin. Il succède ainsi à Gérard Ramond et cumulera avec son mandat de président de la CPME Haute-Garonne. Il est également le co-fondateur d'Adonis Éducation qui vient de reprendre la maison d'édition Sedrap.

"Les départements disposent d'adhérents et mettent en œuvre des actions. La région a pour vocation de les fédérer, les promouvoir et les soutenir". Voilà les premiers mots du président de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) de Haute-Garonne depuis mars 2018, Samuel Cette, qui a été élu président de la CPME Occitanie à l'issue d'une assemblée générale du syndicat patronal qui s'est tenue le 11 juin. Il succède dès lors à Gérard Ramond et continuera le travail de son prédécesseur en ayant pour volonté de "défendre les intérêts des entreprises" et "la valorisation des TPE et PME", grâce notamment à la mise en service d'un nouveau produit.

"Le lancement du produit ODETTE (Observatoire Des Taxes Territoriales d'Entreprises) a pour mission de contrôler, dans l'aménagement du territoire, le rapport de la CFE (cotisation foncière des entreprises). Nous allons au devant d'une explosion fiscale des taxes et des impôts avant production comme cette CFE et pour nous, c'est un problème", explique Samuel Cette.

Pour le moment, la CPME est en train de tester ce nouveau produit qui sera mis en place en septembre.

"Name and shame" des départements

De plus, afin d'assurer aux entreprises la meilleure prospérité possible, le nouveau président souhaite recourir au "name and shame" (nommer et faire honte, en français) des départements, une technique visant à montrer du doigt ceux qui seraient moins favorables au développement des sociétés.

"Nous allons proposer aux journalistes de constater, département par département, où est il est de bon ton de s'installer et où il faut fuir. Cela est un des principaux points qui va traiter de la coordination de l'action dans la région", argumente le nouveau président.

Le successeur de Gérard Ramond compte également jouer un rôle sur la transition numérique. "Une étude de la BPI pointe que 87% des TPE et PME considèrent que la transition numérique n'est pas un sujet pour elles, c'est très grave".

"Penser que la transition numérique ne concerne que les startups est une erreur. Le boucher ou le vendeur de chaussures est concerné. Quand on parle de transition numérique, on ne parle pas d'avoir un site internet mais de numériser son processus de production et rendre des services à ses clients. Il y a une réflexion à mener et nous avons un rôle à jouer dans l'encadrement et le développement d'une appétence au numérique au sens large du terme pour nos TPE et PME", affirme Samuel Cette.

Nouveau propriétaire de Sedrap

En plus de ses postes de Président de la CPME31 et de la CPME Occitanie, Samuel Cette est le co-fondateur d'Adonis Éducation, un groupe toulousain d'établissements d'enseignement supérieur privé. En mai 2019, la société a racheté la maison d'édition Sedrap, spécialisée dans les manuels scolaires et les ouvrages de littérature jeunesse. Cette dernière avait été placée en redressement judiciaire en juin 2018.

"Nous avons investi un million d'euros pour développer ses produits et  pour qu'elle puisse faire face aux nouveaux challenges comme le numérique. Nous allons remonter l'équipe, qui était tombée à 15 personnes, à 40 personnes", promet le co-fondateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :