Toulouse FM : un an d'existence et une grille des programmes en évolution

 |  | 573 mots
Lecture 3 min.
Née en septembre 2008, la radio locale Toulouse FM souffle sa première bougie et dresse un bilan « plutôt positif » selon Frédéric Courtine, directeur des programmes. La nouvelle grille des programmes a évolué, lançant un peu plus de place au sport.« Toulouse FM est née de la volonté du Conseil supérieur de l'audiovisuel de favoriser l'émergence de nouvelles stations, rappelle Frédéric Courtine. En 12 mois, nous avons réussi à nous inscrire dans le paysage toulousain », assure le directeur d'antenne. Médiamétrie fait état d'un taux d'audience de 0,6% sur Toulouse.

Née en septembre 2008, la radio locale Toulouse FM souffle sa première bougie et dresse un bilan « plutôt positif » selon Frédéric Courtine, directeur des programmes. La nouvelle grille des programmes a évolué, lançant un peu plus de place au sport.

« Toulouse FM est née de la volonté du Conseil supérieur de l'audiovisuel de favoriser l'émergence de nouvelles stations, rappelle Frédéric Courtine. En 12 mois, nous avons réussi à nous inscrire dans le paysage toulousain », assure le directeur d'antenne. Médiamétrie fait état d'un taux d'audience de 0,6% sur Toulouse. Un chiffre qu'il convient de prendre avec beaucoup de précautions car les mesures d'audience ont été réalisées sur 8 mois seulement. « L'un de nos indicateurs est le nombre d'appels d'auditeurs, élevé, dans le cadre des jeux, ajoute Frédéric Courtine. Le site web nous renseigne également. Un exemple : fin août, alors que la période n'est pas propice au média radio, 9.979 personnes nous écoutaient en streaming lors du match Trabzonspor - TFC en Turquie. Sans compter les auditeurs de la bande FM. » La radio cible les 30 - 50 ans.

La station dispose d'une régie publicitaire complètement intégrée. Comme pour tous, la crise s'est fait ressentir. « Nous avons senti une baisse des investisseurs locaux, qui font preuve de prudence, explique Frédéric Courtine. Il est difficile d'avoir de la visibilité sur le marché publicitaire, très peu de contrats annuels ont été signés. Mais nous avons reçu un très bon accueil du marché local. Quand les investisseurs reviennent vers nous, c'est toujours bon signe. Nous pensons également que la diffusion web est un levier économique important. »

Quant au chiffre d'affaires de l'exercice, « légèrement inférieur à nos prévisions mais tout à fait acceptable », il est confidentiel. Présidée par Anne-Marie de Couvreur, également présidente de Mediameeting, Toulouse FM avait bénéficié en première année d'un budget de fonctionnement d'1,2 million d'euros. « Il sera légèrement réduit, précise Frédéric Courtine. Mais cela ne se verra pas à l'antenne. » Les effectifs sont passés de 12 à 10 salariés.

La nouvelle grille des programmes propose une nouvelle matinale et fait la part belle au sport. « L'une de nos spécificités est de diffuser en intégralité les matches du TFC et du Stade Toulousain, précise Frédéric Courtine. Nous avons lancé avec une émission quotidienne, « Carrément sport ». Elle traite de ces deux clubs mais également, grâce à des partenariats, des autres formations de haut niveau évoluant dans différentes disciplines. Tout à fait dans l'esprit de Toulouse FM : proximité et convivialité. Le nom de la station n'est peut-être pas créatif mais il explique parfaitement nos promesses. Nous croyons en l'hyper local. » Les journalistes de la rédaction se sont « concentrés sur l'actualité locale », le traitement des actualités nationales et internationales étant confié à l'agence de presse audio toulousaine A2PRL. « L'info-service a aussi été renforcée, notamment les points info trafic pour qui nous avons de très bons retours des auditeurs. »

Toulouse FM dispose d'un émetteur permettant une diffusion dépassant de peu les frontières de la Haute-Garonne. Le capital de la station est détenu par Mediameeting (37,5%), le groupe Caisse d'Epargne via sa filiale Tofinso (25%), Hélène Nougaro (18,75%) et Yvan Cujious (18,75%).

En savoir plus :
- www.toulouse.fm

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :