Civic Tech : ces Toulousains veulent faire bouger la démocratie

 |   |  966  mots
Jérémy Simonklein créateur de la startup Equivote, Lionel Bouzonville et Thomas Champion cofondateurs de Politizr.
Jérémy Simonklein créateur de la startup Equivote, Lionel Bouzonville et Thomas Champion cofondateurs de Politizr. (Crédits : Rémi Benoit)
Deux startups du mouvement "Civic Tech" organisent à Toulouse un événement pour mettre en avant ceux qui cherchent à changer la politique grâce au numérique. Rencontre.

La France prendra en décembre prochain la présidence du Partenariat pour un gouvernement ouvert, une initiative rassemblant 69 pays, ONG et citoyens et visant à "promouvoir la transparence de l'action publique et son ouverture à de nouvelles formes de consultation et de participation citoyenne". Pour l'occasion, à Toulouse, deux startups régionales (Politizr et Equivote) ont décidé d'organiser le 7 décembre prochain l'événement SoCivicTech pour donner la parole à ceux qui cherchent à changer la politique grâce au numérique.

Politizr : pour un débat de qualité sur internet

"Politizr, c'est l'anti-Twitter", lance Lionel Bouzonville. Cet ancien conseiller municipal de Foix (Ariège) a fondé avec Thomas Champion, un ami graphiste, et Maxime Forest, prof à Sciences Po, une plateforme permettant aux élus et anciens élus de débattre en ligne de sujets proposés par leurs concitoyens.

"Là où Twitter (qui restreint les messages à 140 caractères, NDLR) réduit souvent le débat politique au concours de la meilleure vanne, nous avons voulu lancer un site où les élus aient la place de détailler leur action pour faire naître un débat de qualité à partir des interrogations des habitants",...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :