Kaufman & Broad Sud-Ouest a livré 1 390 logements en 2012

 |   |  454  mots
Kaufman&Broad Sud-Ouest présente un bilan 2012 satisfaisant avec 1390 logements livrés. Jacques Rubio, directeur général, évoque "une année correcte". Interview.

Quel est le bilan 2012 de Kaufman&Broad en Midi-Pyrénées ?
Après un premier semestre lent et morose, nous avons enregistré une bonne activité au dernier trimestre et finalement 2012 aura été pour nous une année correcte. Nous avons livré 1 390 logements dans toute l'agglomération et comptons actuellement 1 431 logements en chantier. D'ici la fin du premier semestre, nous commercialiserons 1 077 logements dans 26 résidences.
L'activité de Kaufman&Broad va représenter un montant de 107,4 M€ HT de travaux, ce qui représente 2 800 emplois sur l'agglomération toulousaine. Ce chiffre me paraît important à retenir dans la période que nous traversons.

La loi Duflot a été définitivement adoptée, qu'en pensez-vous ?
Pour moi, cette loi est meilleure que la loi Scellier. Fiscalement, elle donne lieu à une réduction d'impôts de 18 % sur 9 ans, au lieu de 13 % avec le Scellier. Par ailleurs, les plafonds de loyers qu'elle impose sont en phase avec le marché toulousain. Ils sont en limite de plafond au centre-ville et un peu en-dessous dans les communes de la première couronne. Par exemple, pour un T2 de 46 m2 avec un parking en sous sol, vendu 157 000 €, l'acquéreur qui emprunte sur 20 ans avec un apport de 10 000 € ne paye que 185 € / mois, réduction d'impôts faite (271 € / mois) et loyer engrangé (404 € / mois).
Par ailleurs, la loi Duflot a supprimé la zone C et la zone B2 le sera le 1er juillet prochain. Tout le grand sud-ouest est en zone B1. Ce zonage plus sélectif est une sécurité pour les investisseurs.

Quelles sont vos actualités en 2013 ?
Nous mettrons l'accent cette année sur les produits en accession avec des logements à prix maîtrisés entre 2 700 et 3 000 € / m2. Nous notons en effet depuis deux ans déjà une demande plus forte de la part des accédants. Parmi nos programmes cette année, la Llanura (130 logements), qui mixe maisons de ville et collectifs, vise aussi particulièrement cette clientèle. Elle est en cours de commercialisation. Nous lançons un programme de 25 logements, équipés de parkings en sous-sol, face au Canal du Midi sur le boulevard des Minimes à des prix qui varient entre 4 500 et 5 000 € / m2 et une opération de 30 logements au Busca à des prix moyens de 4 200 € / m2. Enfin, nous avons deux opérations de 9 000 m2 de bureaux en cours. L'une est au Vidailhan, l'autre au 27 allées Jean-Jaurès. Nous avons racheté l'immeuble et l'espace de l'église. Certaines façades seront conservées. L'objectif est de regrouper la totalité de nos activités à cette adresse. Globalement, le marché toulousain reste bien orienté avec l'arrivée de 700 à 1 000 personnes tous les mois dans l'agglomération. Nous espérons faire en 2013 aussi bien qu'en 2012.

Propos recueillis par Béatrice Girard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :