Internet des objets : la startup Connit lève 3 millions d'euros

 |  | 409 mots
Lecture 2 min.
Cartes électroniques Connit / compteur d'eau avec un module fixé au-dessus, qui permet de le rendre communiquant
Cartes électroniques Connit / compteur d'eau avec un module fixé au-dessus, qui permet de le rendre communiquant (Crédits : Connit)
Pur produit de l'écosystème Sigfox, la startup Connit vise 2 millions d'euros d'activité en 2016 avec ses solutions IoT pour les entreprises et collectivités. Elle vient de réaliser une levée de fonds de 3,1 millions d'euros.

Née en 2012 sous l'œil bienveillant de Sigfox (le géant toulousain des réseaux bas débit), Connit, qui prospère dans ses locaux de l'IoT Valley à Labège, propose aux entreprises et aux collectivités d'augmenter leur productivité et leur efficacité grâce à l'internet des objets (IoT).

"Nous transformons une donnée physique mesurable (température, taux d'humidité, consommation d'électricité) en une information numérique (une data) qui devient alors un outil d'aide à la décision. L'objectif est de rendre nos clients plus écologiques et plus efficaces" explique l'un des quatre cofondateurs, Yann Gabay, spécialiste du big data.

Ses trois associés ont eux aussi leurs spécialité : Erwann Mivielle et Pascal Corbillon sont ingénieurs, et Stephan Guérin est commercial, spécialiste de l'export. Des compétences complémentaires qui ont permis à Connit de séduire de nouveaux actionnaires. La société vient en effet de lever 3,1 millions d'euros.

32 salariés avant la fin de l'année

Cette levée de fonds, conclue au mois d'août 2016, a été réalisée auprès d'Engie (client de Connit), du Groupe Claire (réseaux d'eau) et du fonds d'amorçage Emertech. Elle va permettre à Connit de soutenir sa croissance (elle a réalisé un chiffre d'affaires de 500 000 euros en 2015 et vise 2 millions en 2016). Des contrats sont en cours de signature et une dizaine de personnes seront recrutées d'ici la fin de l'année (commerciaux et ingénieurs R&D). Le Sicoval fait partie des clients de Connit, de même que la société Eiffage.

Sigfox, mais pas que

L'entreprise travaille majoritairement avec le réseau bas-débit développé par Sigfox. La société de Ludovic Le Moan a permis la création de Connit en devenant son premier client.

"Nous travaillons avec Sigfox car il y a beaucoup d'avantages avec leur réseau, mais on ne s'enferme pas et nous n'avons aucune obligation contractuelle avec eux", précise néanmoins Yann Gabay.

"Nous avons d'ailleurs des projets en cours avec le réseau concurrent, LoRa". Une adaptabilité qui devrait permettre à Connit de faciliter son développement international. Les cofondateurs souhaitent en effet réaliser, d'ici deux ans, la moitié de leur chiffre d'affaires à l'international (contre 25 % actuellement). "Nous avons déjà un pied dans la zone Asie-Australie, et également aux USA où nous comptons renforcer notre présence, notamment en participant au CES Las Vegas début 2017" indique Yann Gabay.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2017 à 16:15 :
Elle est loin la levée de fond !
Réponse de le 26/01/2020 à 23:50 :
ah ah, liquidation judiciaire, les 3 millions leur auront permis de tenir 3 ans !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :