La conciergerie de quartier Allo Bernard séduit aussi les entreprises

 |   |  731  mots
Marion Riera est salariée de Palanca
Marion Riera est salariée de Palanca (Crédits : Rémi Benoit)
Depuis le printemps 2015, la Scop Palanca expérimente le concept de conciergerie de quartier. Les habitants du centre-ville et notamment les personnes âgées font appel au service Allo Bernard pour se faire livrer des courses ou réaliser de petits travaux de bricolage. Mais le concept séduit bien au-delà. Plusieurs conciergeries d'entreprises sont en cours d'implantation dans la région toulousaine. L'objectif reste le même : recréer du lien social en ville.

Muni de son chariot rempli de journaux et de friandises, Paul Barthez sillonne tous les jours les couloirs de la Clinique Pasteur à Toulouse pour rendre visite aux patients. Cet ancien gestionnaire immobilier a un nouveau métier depuis novembre 2015, il est concierge de la clinique. "Les patients sont souvent isolés et, parfois, ils ne peuvent pas sortir de leur chambre. Mon rôle est de répondre à leur différents besoins. Je peux aller au supermarché leur acheter des produits de toilette. Nous proposons aussi la location de tablettes ou de machines à café", explique Paul Barthez. Le concierge de la clinique a été embauché par Palanca, le bureau d'études en développement durable à l'origine du projet et installé à quelques pas de la place Arnaud-Bernard à Toulouse.

Au sein des grandes villes, les concierges d'immeubles sont une véritable institution. Mais, depuis quelques années en France, une nouvelle génération de conciergeries est en train de voir le jour : ces projets s'adressent aussi bien aux entreprises qu'aux habitants d'un quartier. À Toulouse, à force de rendre service à ses voisins, l'équipe de Palanca a eu l'idée de lancer sa propre conciergerie solidaire. En place...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :