Homéopathie : reportage au coeur des Laboratoires Boiron à Toulouse

 |   |  644  mots
Le site de Boiron à Toulouse délivre 33 000 médicaments par jour.
Le site de Boiron à Toulouse délivre 33 000 médicaments par jour. (Crédits : Rémi Benoit)
Le leader mondial de l'homéopathie dispose depuis 50 ans d'un centre de distribution à Toulouse qui délivre plus de 33 000 médicaments vers les pharmacies de neuf départements du Sud-Ouest. Alors que dans une tribune de presse une centaine de médecins demande le déremboursement de l'homéopathie, les Laboratoires Boiron mettent en avant la large adhésion des Français à leurs médicaments. Reportage.

Il est extrêmement rare que les Laboratoires Boiron décident d'ouvrir leurs portes aux journalistes. "La dernière fois, c'était il y a 20 ans pour les 30 ans du site", relève Anne-Laure Weiner, directrice de Boiron Toulouse. Officiellement, ce mardi 10 avril, le groupe   a décidé d'organiser une visite de presse pour ses 50 ans d'existence dans la Ville rose. "Les Laboratoires Boiron ont vu le jour en 1932. Après la création des sites de Paris et de Lyon, où vivaient les frères Boiron, Toulouse a été en 1968 la première véritable succursale régionale de l'entreprise", décrit Anne-Laure Weiner. Aujourd'hui, Boiron est le leader mondial de l'homéopathie (617 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017) avec des best-sellers tels que Arnica pour les hématomes ou Oscillococcinum contre le rhume. Le groupe dispose de 4 usines de production et 29 sites de distribution en France.

920 pharmacies desservies

À lui seul, le site de distribution de Toulouse  (45 salariés) délivre 33 000 médicaments par jour. "Nous travaillons avec 920 pharmacies implantées dans neuf départements : Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Ariège, Aude, Aveyron, Gers, Lot et Lot-et-Garonne", énumère la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2018 à 13:37 :
Depuis plus de 40 ans je me soigne en homéopathie. Je trouve déplorable la conduite de certains laboratoires et autres qui émette des avis sur ce qu'il ne connaisse et ne pratique pas. L'homéopathie est bonne pour la santé j'en suis témoin. La médecine brutale (contraire à la médecine douce) ne pense qu'au fric. Pour eux, on devrait aller dans leurs cabinets tous les jours. Passer la monnaie. Je vois mon homéopathe 2 ou 3 X par an et je me porte très bien. Elle est donc aussi plus économique. J'ai soigné de cette manière mes 4 enfants et ils s'en sont très bien porté. La médecine brutale a été expérimenté dans les camps de la mort et l'Ordre des médecins a été crée sous Vichy ce qui est peu honorable. Alors qu'on cesse la propagande. La chimie c'est la mort ! Faites une étude là-dessus. L'homéopathie ne donne jamais de maladies supplémentaires, les produits chimiques vous en rajoute. Un proverbe dit :" si l maladie n'avait pas existé on l'aurait inventé" pour certains elle est source de richesse et pour d'autres sources de souffrances et certains médecins n'hésitent pas à en profiter. On ne voit rien disent-ils ! N'y a -t-il que dans ce domaine qu'ils ne voient rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :