La députée Martine Martinel relaxée

 |   |  37  mots
Le tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé la députée PS de Haute-Garonne Martine Martinel. Elle était poursuivie pour un tweet jugé diffamatoire, posté pendant la campagne des municipales de 2014 à Toulouse.

Martine Martinel, qui faisait campagne pour Pierre Cohen, avait écrit au sujet de Jean-Luc Moudenc (UMP) : "Ses colistiers sont ici antisémites, ailleurs antimulsulmans, partout homophobes." Un tweet qu'elle a dit regretter lors de l'audience, le 29 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :