Retraites : les salariés dans les rues de Toulouse demain pour la première manifestation de la rentrée

 |   |  597  mots
La CGT manifestait le 14 novembre dernier contre l'austérité
La CGT manifestait le 14 novembre dernier contre l'austérité
Le rendez-vous est donné à 11h, esplanade Compans Cafarelli, à Toulouse, mardi 10 septembre. Mot d'ordre : contre la réforme des retraites et pour le pouvoir d'achat. Pour la CGT 31, François Hollande "est dans la continuité de ce qu'à fait Nicolas Sarkozy" en ce qui concerne l'allongement des cotisations-retraite. Le syndicat réclame une profonde modification du projet de loi qui sera examiné en conseil des ministres le 18 septembre. FO, la FSU et Solidaires feront partie du cortège. La CFDT s'abstient.

Il ne s'agit pas juste d'une manifestation, mais de "la première étape d'une mobilisation qui doit s'enraciner chez les salariés", selon Gisèle Vidallet, secrétaire départementale de la CGT 31. Demain, le syndicat, au même titre que la FSU, FO et Solidaires, appelle à descendre dans les rues de Toulouse pour la première manifestation de la rentrée, scrutée de près par le gouvernement. Des rassemblements auront également lieu à Cahors, Figeac, Rodez, Albi, Tarbes, Foix et Auch. Au total près de 200 rassemblements sont prévus dans toute la France.

Objectif : faire remanier le projet de loi

La contestation est centrée autour du refus du projet de loi sur les retraites qui sera sur la table du conseil des ministres le 18 septembre, pour un débat au parlement début octobre. Les syndicats dénoncent en particulier l'allongement de la durée de cotisations à 43 ans en 2035 qui va toucher particulièrement les jeunes, et les femmes dont la carrière est moins linéaire que les hommes. Le syndicat étudiant Unef, la Jeunesse ouvrière communiste (JOC) et Génération Précaires appellent d'ailleurs les jeunes à manifester. "Le gouvernement Hollande est dans la continuité de ce que faisait Sarkozy, s'agace Gisèle Vidallet. On est dans la même logique qui consiste a faire passer le travail pour un coût alors que c'est un créateur de richesses. Nous sommes prêts à discuter sur la base d'un âge de départ à la retraite à 60 ans. Mais dans le projet tel qu'il est, ce sont encore les salariés qui payent et les grosses entreprises qui s'en sortent le mieux. Le débat parlementaire doit infléchir, de façon brutale, ce projet", insiste la syndicaliste toulousaine.

La CFDT ne manifeste pas
"Ce n'est pas LA grande réforme qu'attendait la CFDT, mais c'est une réforme qui corrige des injustices sociales" explique Grégory Martin, secrétaire général de la CFDT en Midi-Pyrénées. "Manifester contre cette réforme, c'est dire au gouvernement que nous sommes contre de nouveaux droits", selon le syndicaliste qui estime que le projet de loi contient de "très grandes avancées, notamment pour les jeunes et les femmes". Il cite en exemple la prise en compte dans le calcul des retraites des durées d'apprentissage et du temps de formation professionnelle, ou encore la prise en compte du trimestre de congé maternité. "Certes, ne nous souhaitions pas un allongement de la durée de cotisation, mais ce texte va dans le bon sens", indique Grégory Martin. Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a par ailleurs indiqué ce matin sur i-télé. "Nous obtiendrons les modifications que nous souhaitons lors du débat parlementaire."

La CGT ne s'exprime pas sur le nombre de personnes présentes au défilé à Toulouse, demain. La dernière grosse manifestation avait réunit moins de 5000 personnes dans la Ville rose « contre l'austérité » le 14 novembre 2012.

Sophie Arutunian
© photo Rémi Benoit

En savoir plus:

A Toulouse, prévoir de légères perturbations, notamment à partir de 11h, sur les boulevards au départ de la place Arnaud Bernard, la circulation routière sera bloquée. Les transports en commun ne circuleront pas sur le trajet de la manifestation. Les perturbations sont annoncées "mineures" dans le transport aérien à l'aéroport de Toulouse Blagnac. A la SNCF, trois TGV sur 5 sont programmés, 1 train intercité sur 2. Des bus de substitutions seront programmés en Midi Pyrénées pour les TER.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :