Serban Iclanzan, patron de presse et élu, portrait d'un ambitieux

 |   |  1684  mots
Serban Iclanzan dans son bureau de La Gazette du Midi
Serban Iclanzan dans son bureau de La Gazette du Midi (Crédits : Rémi Benoit)
Atypique, intrigant, clivant. Serban Iclanzan, 40 ans, est tout jeune en politique, et l'un des rares élus de droite du nouveau Conseil départemental de Haute-Garonne. Vu par certains comme "la relève" de la droite locale, cet ancien légionnaire né en Roumanie s'est aussi taillé une réputation d'homme rigide, peu apte au consensus, voire conservateur. Patron de l'hebdomadaire juridique La Gazette du Midi, son parcours professionnel, militaire et politique est étonnant. Portrait.

"Pourquoi voulez-vous faire mon portrait ?"

Le directeur de la publication de La Gazette du Midi reçoit dans son bureau, allées Jean-Jaurès, à Toulouse. Quand il pose la question, il a l'air de déjà connaître la réponse, et pour cause. À 40 ans, Serban Iclanzan a déjà vécu plusieurs vies : né en Roumanie, passé par l'Algérie, ancien légionnaire, patron de presse, père de quatre enfants, il est également élu Les Républicains (ex-UMP) au Conseil départemental de Haute-Garonne. Son parcours étonne. Il en a fait un atout.

"Entrer en France par la grande porte"

Serban Iclanzan a vu le jour à Timisoara, à la frontière de l'ex-Yougoslavie. Fils unique, c'est en suivant ses parents universitaires en Algérie qu'il apprend le français. Adolescent et jeune adulte, il fait ses études à Toulouse, et déjà se passionne pour les questions de défense nationale, un sujet dont il est aujourd'hui spécialiste. De là à passer par la Légion Étrangère pour obtenir la nationalité française... il fallait y penser. Mais surtout, il fallait le faire ! Nous sommes en 2000, le Roumain de 25 ans a un DEA de sciences politiques en poche (filière "Relations internationales et Défense"). Entre la thèse qui...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :