Daniel Bourgeois, nouveau directeur général de Latelec

 |   |  279  mots
Daniel Bourgeois, directeur général de Latelec
Daniel Bourgeois, directeur général de Latelec
Latelec, spécialiste du câblage embarqué et des meubles avioniques, se réorganise. La filiale de Latécoère, basée à Labége et Colomiers, vient de nommer Daniel Bourgeois à la direction générale. François Bertrand, par ailleurs président du directoire de Latécoère, succède également à Roland Tardieu à la présidence de l'entreprise.

Latelec, filiale de Latécoère spécialisée dans l'installation de câbles embarqués, se réorganise. François Bertrand devient président de l'entreprise suite au départ à la retraite de Roland Tardieu. Dans cette réorganisation, Daniel Bourgeois est nommé directeur général. Ce diplômé de l'ENSEEIHT n'est pas un inconnu pour l'entreprise.
L'homme de 47 ans était déjà directeur général adjoint en charge du développement (ingénierie et commercial). Il a intégré le groupe en 1991, en temps qu'ingénieur à la direction Equipement et Systèmes pour le développement de calculateurs pour systèmes de génération électrique chez Latécoère. Cet ingénieur a ensuite travaillé sur les A320, A330 et A340 comme chef de projets des équipements vidéo. En 2000, à la demande de Roland Tardieu, il avait mis en place un bureau d'études de 25 ingénieurs et techniciens à Latelec qui en compte désormais 450 en France, en Allemagne et en Tunisie.
Le nouveau directeur général, Daniel Bourgeois, considère que « Latelec a maintenant atteint une taille significative en Europe ». Son prochain défi pour l'entreprise est clair. « Notre challenge est désormais de poursuivre notre développement outre-Atlantique en continuant à créer des emplois qualifiés en France".

Latelec est désormais présidé par François Bertrand également président du directoire du groupe Latécoère. Le groupe vient par ailleurs de livrer à Airbus Saint-Nazaire les premiers meubles avioniques de l'A350 XWB destinés au MSN1. Conçus par une équipe intégrée Latelec-Latécoère, ces meubles hébergent les calculateurs du futur appareil.

Wilfried Pinson

© DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :