Emploi et sécurité sont les priorités de Pascal Mailhos. Le préfet de Haute-Garonne expose "sa méthode"

 |   |  429  mots
Pascal Mailhos, préfet de Haute-Garonne et Midi-Pyrénées © photo Rémi Benoit
Pascal Mailhos, préfet de Haute-Garonne et Midi-Pyrénées © photo Rémi Benoit
Pascal Mailhos s'est présenté officiellement aux journalistes ce mercredi dans les locaux de la préfecture, à Toulouse. Le nouveau préfet de Haute-Garonne et de Midi-Pyrénées a pris ses fonctions il y a deux jours, succédant à Henri-Michel Comet. Attaché à la "proximité" de l'État, il fait de l'emploi et de la sécurité les priorités de son action.

Pascal Mailhos n'est pas un adepte des conférences de presse, mais il a dû se plier à l'exercice aujourd'hui pour faire connaissance avec la presse locale. En plein déménagement dans les appartements de la préfecture place Saint-Étienne (où il logera désormais avec son épouse), le nouveau représentant de l'État en Haute-Garonne a pris le temps de se présenter et d'exposer "sa méthode".

Emploi et sécurité

Pascal Mailhos a la poignée de main ferme et le verbe franc. "Je ne m'exprimerai pas sur les dossiers qui m'attendent en Midi-Pyrénées car je viens d'arriver, je ne vais pas vous faire croire que je maîtrise déjà tous les sujets." Pour autant, le nouveau préfet a été "briefé" par son prédécesseur. Il sait d'ores et déjà qu'il aura à gérer les dossiers de l'ours dans les Pyrénées, du développement économique du territoire, de la gestion de l'eau et de l'application de la réforme territoriale, sur laquelle il "se garde bien d'avoir un point de vue" et "attend des précisions".

Cependant ses priorités sont clairement établies : l'emploi et la sécurité. "L'emploi est la priorité du gouvernement. Si Midi-Pyrénées est une région qui crée de l'emploi, notamment dans l'industrie, je resterai attentif aux dispositifs comme les emplois aidés et les emplois d'avenir, ainsi qu'au pacte de responsabilité." Concernant la sécurité, le préfet prône "la prévention autant que la répression" et souhaite lutter contre "les cambriolages, les atteintes aux biens et aux personnes". Sur Toulouse, Pascal Mailhos souhaite établir un diagnostic sur la situation, conscient "du rôle croissant de l'alcool dans la délinquance et l'insécurité routière". Il doit rencontrer le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc en fin de semaine.

Sur le terrain deux jours par semaine

Attaché à un État "de proximité, modeste et réactif" et convaincu que "les problèmes ne se règlent pas tous à Toulouse", Pascal Mailhos annonce qu'il se rendra sur le terrain deux fois par semaine, "une fois en Haute-Garonne et une fois dans un autre département de Midi-Pyrénées" pour être au contact " des agriculteurs, des chefs d'entreprises, des artisans et des élus". Sa première sortie officielle se fera sur le thème de l'agriculture, "un milieu que je connais et auquel je suis attaché". Il se rendra pour son deuxième déplacement à Albi, sa ville natale.

En savoir plus :

Lire le portrait de Pascal Mailhos

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :