Laurent Chérubin, élu maire de Labège, succède à Claude Ducert

 |   |  246  mots
Laurent Chérubin succède à Claude Ducert à la Mairie de Labège
Laurent Chérubin succède à Claude Ducert à la Mairie de Labège (Crédits : Mairie de Labège)
Mardi 8 mars, les conseillers municipaux de Labège ont élu Laurent Chérubin maire de la commune. Il succède à Claude Ducert qui a démissionné après deux ans de mandat, comme il l'avait annoncé au moment de son élection en 2014.

Labège, au cœur de l'actualité avec le dossier du métro, a un nouveau maire. Après la démission de l'écologiste Claude Ducert, mardi 8 mars, les conseillers municipaux ont en effet voté à 18 voix, contre 3 et 5 bulletins blancs ou nuls, pour Laurent Chérubin (EELV), qui faisait partie de la majorité municipale. Marie-Viviane Lacan, une élue d'opposition, s'était également présentée à ce suffrage.

Le premier adjoint de Claude Ducert, Jean-Paul Beyssen, était pressenti pour lui succéder, mais il a préféré se consacrer à son activité professionnelle. C'est donc Fabrice Baudeau
 qui endosse le rôle de 1er adjoint, Jean-Paul Beyssen restant conseiller municipal.

Laurent Chérubin est également vice-président du Sicoval, et "partage la vision de Jacques Oberti sur le dossier du PLB" précise son entourage. Il était donc en faveur du prolongement de la ligne du métro jusqu'à Labège, projet enterré la semaine dernière par le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc.

L'élu est né le 9 janvier 1971 à Toulouse. Divorcé et père de deux enfants, il est cadre commercial dans une société automobile mais a décidé de "mettre sa carrière entre parenthèse pour être plus disponible". Laurent Chérubin a rejoint la Liste "Labège village d'avenir" menée par Claude Ducert à l'occasion de la campagne pour les élections municipales de 2014. À la victoire de cette liste, il est devenu conseiller municipal en charge des relations publiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2016 à 16:12 :
"partage la vision de Jacques Oberli sur le dossier du PLB "précise son entourage alors 2 solutions
1) il n'est pas capable de s'exprimer tout seul
2) il est tellement haut et intelligent qu'il ne veut pas parler au peuple
AU CHOIX !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :