Sommet économique du Grand Sud. Marc Ivaldi (TSE) : "Les infrastuctures : un enjeu à plusieurs millions d'euros"

 |   |  333  mots
Marc Ivaldi, économiste à la Toulouse School of Economics (TSE)
Marc Ivaldi, économiste à la Toulouse School of Economics (TSE)
Lors du Sommet économique du Grand Sud qui aura lieu le 3 novembre à Toulouse, Marc Ivaldi, économiste à la Toulouse School of Economics (TSE), animera une table ronde consacrée aux infrastructures. Il nous explique les différents enjeux auxquels sont confrontées les trois régions du Grand Sud.

Cette table ronde s'intéressera à la question suivante : "Comment les nouvelles infrastructures sur nos territoires vont impacter nos relations économiques ?" Le débat sera animé par Emmanuelle Durand-Rodriguez, rédactrice en chef d'Objectif News et Marc Ivaldi, économiste à la Toulouse School of Economics et directeur d'Etudes à l'école des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Toulouse.

Quels sont les enjeux pour le Grand Sud en termes d'infrastructures ?
Selon moi, ils sont au nombre de trois. En premier lieu, le développement des transports régionaux est très important. Il faut une meilleure coordination interrégionale mais aussi entre les départements et les régions. Le deuxième enjeu concerne la question du fret. Aujourd'hui, le trafic entre l'Espagne et le Grand Sud se fait essentiellement par camions. Enfin, la future LGV est évidemment au cœur des problématiques d'infrastructures. Ce sont des enjeux à plusieurs millions d'euros.

Justement, que représente cette LGV ?
Selon moi, il n'est pas certain que cela se fasse. Le problème de ce projet se situe au niveau du financement. L'endettement du système ferroviaire ne cesse de croitre de 1,5 milliard d'euros par an. La France risque de perdre sa note AAA et la question se pose donc du financement des infrastructures. Est-ce qu'il y aura assez de fréquence pour que la ligne soit attractive et rentable ? Est-ce qu'on n'a pas surestimé le trafic potentiel ? Autant de questions qu'il faut se poser.

Sur quels autres aspects souhaitez-vous insister durant ce sommet ?
Les infrastructures concernent également les réseaux de communication avec la mise en place de la wifi 4e génération, la gestion de l'eau, des ressources énergétiques avec la mise en place de bâtiment basse consommation d'énergie, etc. Les problématiques d'infrastructures ne se limitent pas aux transports. Il faut prendre en compte tous ces sujets pour avoir une vision globale.

Propos recueillis par Paul Périé

En photo : Marc Ivaldi, économiste à la Toulouse School of Economics (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :