Premier vol d'essai pour l'A330neo d'Airbus

 |   |  246  mots
Airbus entame une campagne de 1400 heures de vols d'essais.
Airbus entame une campagne de 1400 heures de vols d'essais. (Crédits : Airbus)
Airbus a réalisé ce jeudi 19 octobre depuis l'aéroport Toulouse-Blagnac le premier vol d'essai de son nouveau long-courrier, l'A330neo. Ce modèle plus économe en carburant devrait entrer en service début 2018.

Un peu avant 10h ce matin, un Airbus A330neo a décollé depuis l'aéroport de Toulouse pour effectuer un premier vol d'essai au-dessus du Sud-Ouest de la France. Ce nouveau modèle long-courrier dont l'assemblage a commencé il y a un an à Toulouse va être testé au cours d'un programme de 1 400 heures de vol. Airbus prévoit ensuite de livrer le premier client, la compagnie portugaise TAP, au premier semestre 2018.

Lire aussi : Airbus débute l'assemblage du premier A330neo à Toulouse

25% de carburant en moins par rapport au Boeing 767

Version modernisée de l'A330, cet avion est équipé de nouveaux moteurs (Trent 7000 de Rolls-Royce) et des mêmes sharklets (ailerettes placées au bout des ailes) que l'A350 XWB. Avec ces aménagements, Airbus escompte réaliser d'importantes économies de carburant... et se démarquer de son grand rival Boeing. "Les améliorations apportées permettent de réduire de 25% la consommation de carburant par siège par rapport aux avions concurrents de la génération précédente, tels que le Boeing 767 et le 777 (et de 14% par rapport à l'A330, NDLR)", indique le constructeur. Par ailleurs, Airbus annonce des coûts opérationnels directs par siège inférieurs de 15% à ceux du Boeing 787 Dreamliner.

À ce jour, Airbus a enregistré 212 commandes fermes d'A330neo auprès de 12 compagnies aériennes. Le constructeur produit six exemplaires par mois. Deux versions sont développées : l'A330-800 et l'A330-900, qui pourront accueillir respectivement 257 et 287 passagers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :