Grands Prix de l'Économie : qui de Ludovic Le Moan, Laurence Pottier-Caudron ou Patrick Soula sera le Décideur de l'année ?

 |   |  494  mots
Patrick Soula (Tommy's Diner), Laurence Pottier-Caudron (Temporis) et Ludovic Le Moan (Sigfox)
Patrick Soula (Tommy's Diner), Laurence Pottier-Caudron (Temporis) et Ludovic Le Moan (Sigfox)
Ils sont trois en lice. Ludovic Le Moan (Sigfox), Laurence Pottier-Caudron (Temporis) et Patrick Soula (Tommy's Diner) concourent pour le titre de Décideur de l'année, qui sera attribué le 8 décembre prochain, au Casino théâtre Barrière, à Toulouse, lors de la 6e édition des Grands Prix de l'Économie, organisée par Objectif News.

C'est après une première vie dans la grande distribution puis dans la vente par correspondance que Laurence Pottier-Caudron a décidé de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale, avec la création, en 2000, de Temporis, devenu aujourd'hui le premier réseau de franchisés dans le domaine de l'intérim et du recrutement en France. Sur un marché en chute de 3 % depuis le début de l'année, la société toulousaine affiche une croissance de 29 %. "Ce décalage est principalement dû au fait que nos franchisés sont des chefs d'entreprises, qui s'investissent pour développer leur propre activité, estime Laurence Pottier-Caudron. Notre réussite vient du terrain. Nos franchisés savent ce dont ils ont besoin. A nous de le mettre en musique." Le réseau, qui devrait enregistrer un chiffre d'affaires global de 210 M€ cette année et qui compte actuellement 78 unités, a fixé un objectif à 160 implantations à l'horizon 2020.

"Dans cinq ans, cette boîte peut être plus grosse qu'Airbus !", s'enthousiasme Ludovic Le Moan, président de la société Sigfox, basée à Labège. Si l'homme affiche de telles ambitions, c'est parce qu'il a devant lui un business potentiellement "gigantesque". Premier opérateur de réseau cellulaire bas débit destiné aux objets connectés, Sigfox est actuellement en phase de déploiement mondial de sa technologie. Et la société suscite un intérêt grandissant, notamment du côté des investisseurs. "Nous avons soixante grands fonds mondiaux qui veulent rentrer dans Sigfox !", assure Ludovic Le Moan.

Pour gérer au mieux sa future croissance, l'entreprise bénéficie désormais d'une recrue de choix. En avril dernier, Anne Lauvergeon, ancienne présidente d'Areva, a en effet pris la présidence de la start-up aux côtés de son fondateur. Un duo particulièrement complémentaire : "Je gère l'opérationnel, elle gère la présidence du board (conseil d'administration, NDLR), explique Ludovic Le Moan. Nous avons la même ambition : développer Sigfox au niveau mondial." La société devrait lever "au moins 50 M€" d'ici à début 2015 et envisage une introduction en bourse (au Nasdaq) en 2016.

Le concept de la chaîne de restaurants Tommy's Diner est simple : proposer des spécialités américaines et tex-mex dans un décor de "diner" typique des États-Unis des années 1950. Cette idée a germé dans l'esprit de Patrick Soula dès 1993, alors que cet ancien talonneur du Stade Toulousain songeait à sa reconversion. Après une première implantation en centre-ville de Toulouse, l'homme a finalement choisi de développer son concept à Labège Innopole. Le modèle s'est ensuite déployé un peu partout en France, principalement en succursales, et non en franchises. "C'est un choix, assure Patrick Soula. Nous souhaitons maîtriser les choses. La qualité passe avant tout." Le réseau, qui compte déjà treize établissements, devrait s'enrichir de quinze nouveaux restaurants d'ici à 2017. Les prochaines cibles de Tommy's : Dijon, Marseille et Toulon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :