Grands Prix de l'Économie 2013 : une soirée très happy génétique

 |   |  735  mots
Laurent Alexandre sur scène
Laurent Alexandre sur scène
À l'occasion des Grands Prix de l'Économie 2013, Objectif News célébrait ses 5 ans. La soirée a été marquée par l'intervention du docteur Laurent Alexandre, spécialiste des biotechnologies. Dix entreprises et dirigeants ont été distingués avec notamment la création du Prix du Numérique et le Grand Prix des Grands Prix, qui récompense un lauréat des éditions précédentes.

"Ce sont les highlights de l'économie. Toute l'économie de Midi-Pyrénées est présente ce soir." C'est par ces mots que le président de la CCI de Toulouse 31, Alain Di Crescenzo, a ouvert la 5e cérémonie des Grands Prix de l'économie Objectif News, hier 9 décembre au Casino-Théâtre Barrière. Le fondateur et directeur de la publication d'Objectif News, Jean-Christophe Tortora s'est lui aussi félicité de la bonne santé de l'économie régionale. "Si nous sommes là, 5 ans après, c'est le reflet d'un dynamisme régional. Continuez à être dynamiques."

Dix entreprises et dirigeants ont été distingués au cours de cette soirée qui met en avant les réussites régionales. Deux nouveautés au programme cette année avec l'attribution d'un prix dans la catégorie Numérique et la création du Grand Prix des Grands Prix, qui récompense l'un des lauréats des précédentes éditions. Un hommage a également été rendu à deux entrepreneurs de Midi-Pyrénées, disparus en 2013 : Pierre Fabre et Samir Rizk. Pour célébrer les 5 ans d'Objectif News, un clip a été diffusé au début de la soirée. Retrouvez également la soirée en photos.

Les NBIC, la révolution de notre siècle
La soirée a également été l'occasion de se projeter dans le futur. Alors que le XXIe siècle a été celui des télécoms, de la chimie et d'autres révolutions technologiques, "le XXIe siècle sera celui des NBIC (Nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives, NLDR)", selon Laurent Alexandre. Ce chirurgien et neurobiologiste, fondateur de Doctissimo, est également président de DNAvision, société spécialisée dans le séquençage du génome humain. "La nanomédecine est une révolution technologique qui va se déployer à partir de 2015", prédit-il.

Laurent Alexandre, auteur du livre La mort de la mort, s'est livré à un exposé sur les bouleversements engendrés par les progrès de la science, tant au niveau social et sociétal qu'au niveau économique. Alors que la France était en pointe sur les technologies du XXe siècle, elle est aujourd'hui à la traine sur tout ce qui touche aux biotechnologies et aux nanosciences. La Californie et la zone Asie-Pacifique se positionnent comme les leaders sur ce marché d'avenir. "La Chine a un programme de séquençage des personnes au QI supérieur à 160. L'objectif avoué est d'augmenter le QI de la population chinoise", a expliqué Laurent Alexandre.

Éthique et immortalité
Les progrès dans le domaine sont exponentiels. "En 2003, le premier séquençage d'une personne a coûté 3 milliards de dollars. Aujourd'hui, il faut 1.000 dollars pour séquencer un individu et plus d'un million de personnes le sont", a-t-il souligné. Des progrès liés à la croissance de la puissance informatique. "D'ici à fin 2014, il ne se passera que 9 mois car nous gagnons 3 mois d'espérance de vie par an", a déclaré Laurent Alexandre avant de poursuivre : "Je n'exclus pas que la première personne qui vivra 1000 ans soit déjà née."

Questionnant notre libre arbitre, le neurobiologiste est revenu sur les avancées médicales du XXe siècle, longtemps contestées et aujourd'hui incontournables : pilule, IVG, fécondation in vitro... "Nos lignes rouges éthiques sont des lignes Maginot, et non des lignes intangibles. Ce qui était inacceptable, devient normal, puis souhaitable, puis la norme. Nous acceptons les transgressions biotechnologiques tant notre désir de moins vieillir, de moins souffrir, de moins mourir est grand."

Paul Périé
© photo Fred Lancelot

Palmarès
Les dix lauréats de la 5e édition des Grand Prix de l'Économie sont :
- Citel dans la catégorie "Entreprise Citoyenne"
- Cyril Baland, fondateur de BC Bio, dans la catégorie "Jeune Entrepreneur"
- France Biotex dans la catégorie "Développement Durable"
- Laboratoire Nutergia dans la catégorie "Entreprise en Croissance"
- TAT Productions dans la catégorie "Numérique"
- Rives Dicostanzo dans la catégorie "Entreprise Familiale »
- Genticel dans la catégorie "Innovation"
- De La Ballina dans la catégorie "Export / International"
- Gérard Lopez élu "Décideur de l'Année"
- Chausson Matériaux dans la catégorie "Grand Prix des Grands Prix"
Pour en savoir plus sur le secteur d'activité ou les parcours des lauréats retrouvez le détail du palmarès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :