Une appli pour apprendre à coder, la bonne idée de Lisbé Juin

 |   |  431  mots
Lisbé Juin a inventé Loliplop, l'appli de codage numérique pour les enfants
Lisbé Juin a inventé Loliplop, l'appli de codage numérique pour les enfants (Crédits : Rémi Benoit)
Après quelques années en entreprise comme ingénieure, la Toulousaine Lisbé Juin a créé Loliplop, une solution d’apprentissage du codage numérique pour les 5-11 ans. Cette "digital girl" est nommée dans la catégorie "Startuppeuse" des La Tribune Women’s Awards. Un événement organisé par La Tribune-Objectif News le 7 juillet prochain.

Ne pas se fier à son air enfantin ni à son jeune âge... À 26 ans, Lisbé Juin, CEO de Loliplop, a de la suite dans les idées et aucun complexe ! "Je crois en mon idée et je suis motivée à 200 %", assure-t-elle. Son idée ? Elle l'a eue par hasard, l'année dernière, alors qu'elle accompagnait sa petite sœur à un 'coding goûter' à la Cantine numérique.

"Je me suis aperçue qu'il n'existait aucun outil pour apprendre aux enfants à coder et que les perspectives étaient énormes", raconte-t-elle.

Le reste n'était plus que formalité pour cette jeune ingénieure de formation, qui a démarré sa carrière chez Sopra Steria. "J'ai développé Loliplop, ma solution d'apprentissage du codage informatique à destination des enfants de 5 à 11 ans, en deux mois."

Celle qui évolue maintenant dans l'univers de la IoT Valley et fait partie de l'Incubateur Midi-Pyrénées teste actuellement son prototype auprès d'une soixantaine d'élèves dans quatre établissements scolaires. Lisbé Juin annonce la mise à disposition d'une première version finalisée sur un site Beta dès septembre prochain.

Pas "programmée" pour devenir ingénieure

Originaire de Bram, dans l'Aude, Lisbé Juin a découvert l'univers du numérique à 15 ans, avec l'arrivée du premier ordinateur familial à la maison.

"Je passais mon temps à bidouiller, démonter et remonter la machine et j'ai vite compris que je deviendrai informaticienne. Pourtant, je n'étais pas vraiment programmée pour cela au départ, car j'ai grandi dans un milieu très simple. Mes parents étaient potiers."

Aujourd'hui, Lisbé Juin trouve ses mentors dans l'univers des startups, notamment François Goldgewicht, le fondateur d'Adaptive Labs, passé depuis chez Pictarine. "C'est mon modèle, et ses conseils me sont précieux car, quand on passe comme moi de l'univers des SSII à celui des startups, il faut apprendre sur le tas."

La transmission reste d'ailleurs importante pour Lisbé Juin, qui a cofondé l'association Digital Girls pour promouvoir le secteur du numérique auprès des femmes, au travers d'ateliers. "Les filles sont trop rares dans ce métier. J'ai envie de leur dire, 'allez-y, il y a plein de choses à faire !'" Son prochain défi ? Recruter des commerciaux et boucler une première levée de fonds en 2016 pour faire en sorte que Loliplop soit adopté par les trois-quarts des écoles françaises.

Lisbé Juin fait partie des trois dirigeantes nommées dans la catégorie "Startuppeuse" des La Tribune Women's Awards. Un événement organisé par La Tribune-Objectif News le 7 juillet prochain à partir de 18h30 à la CCI de Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :