L'ancien parc des expos de Toulouse remplacé par un "Central Park"

 |  | 799 mots
L'ancien parc des expositions de Toulouse va laisser place à un Central Park à la toulousaine.
L'ancien parc des expositions de Toulouse va laisser place à un "Central Park" à la toulousaine. (Crédits : Rémi Benoit)
Alors que le nouveau parc des expositions de Toulouse, le MEETT, vient d'entrer en service, la destruction de l'ancien situé sur l'île du Ramier, débute. Promesse du candidat Moudenc aux dernières élections municipales, 50 000 m2 de bitume vont ainsi laisser place au "grand poumon vert de Toulouse" afin d'en faire une île nature et sports, contre 180 millions d'euros. Les précisions.

Au début du mois de septembre, le nouveau parc des expositions de Toulouse, surnommé le MEETT, a accueilli son premier événement (dédié aux campings-cars). Construite au nord de la métropole, à cheval sur les communes de Beauzelle et Aussonne, cette nouvelle infrastructure permet à la Ville rose de passer de la 7ème à la 3ème place dans la capacité d'accueil événementielle, au niveau national (hors Paris).

Lire aussi : "La relance économique se fera aussi par l'activité événementielle" (P. Vassal)

Avec cette mise en service c'est désormais un autre chantier qui peut débuter : celui de la destruction du parc des expositions sur l'Île du Ramier, installé ici depuis près de 70 ans. Ainsi, mardi 8 septembre, les premiers coups de pelleteuse contre les grands halls ont été donnés, en présence du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, réélu au début de l'été, face à l'écologiste Antoine Maurice.

Jean-Luc Moudenc

Après avoir reconnu qu'il avait peu...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :