L'étude qui démontre comment l'aéronautique tire vers le bas l'économie d'Occitanie

 |  | 1066 mots
Lecture 5 min.
L'économie d'Occitanie paie le poids de la filière aéronautique selon une étude de la Banque de France.
L'économie d'Occitanie paie le poids de la filière aéronautique selon une étude de la Banque de France. (Crédits : Rémi Benoit)
Face à la baisse d'activité et du chiffre d'affaires enregistré en Occitanie, les entreprises diminuent très fortement leurs investissements, tout en épargnant pour le moment les salariés. C'est l'un des enseignements à retenir d'une nouvelle enquête de la Banque de France qui a interrogé 1 500 dirigeants de la région. Néanmoins, cette étude révèle comme l'économie de l'Occitanie souffre inévitablement du rôle prépondérant de l'aéronautique dans son écosystème. Analyse.

"La Covid-19 va-t-elle faire payer à Toulouse sa dépendance à l'aéronautique ?". Telle était la question d'une enquête de la rédaction de La Tribune au début de la crise sanitaire. Cinq mois plus tard, la réponse à cette question est oui, et la déflagration Covid-19 se fait même ressentir dans tout l'écosystème de la région Occitanie. C'est en tout cas l'enseignement à retenir d'une enquête de la Banque de France, à laquelle ont participé 1 500 entreprises occitanes, qui représentent 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 186 000 salariés.

Lire aussi : L'Occitanie, un colosse aux pieds d'argile

Pendant que l'industrie et les services, au niveau national, retrouvent un niveau d'activité à 89% de la normale voire 97% pour le bâtiment au mois de septembre, les statistiques sont moins optimistes pour l'Occitanie. Selon la Banque de France et à même date, le bâtiment est proche de la tendance nationale avec 95%. Mais l'activité des services n'est quant à elle repartie qu'à 83% de son niveau d'avant-crise, sans parler des 81% dans l'industrie.

"L'Occitanie fait partie des régions les plus touchées sur le plan économique. Son industrie, fortement dédiée à l'aéronautique, est à un palier autour de 80% depuis plusieurs mois en raison de la baisse des cadences de production des avions notamment. Hors...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :