Toulouse, capitale provisoire de la nouvelle région

 |   |  220  mots
Les bords de Garonne à Toulouse
Les bords de Garonne à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Envisagée comme chef-lieu provisoire de la future région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Toulouse doit convaincre les collectivités locales. Cette étape consultative vient d'être lancée officiellement par Pascal Mailhos, le préfet de Midi-Pyrénées et préfet préfigurateur de la future région.

D'ici à 3 mois, les conseils régionaux de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon devront donner leur avis sur le choix de Toulouse comme chef-lieu provisoire de la future région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées (dont on cherche le nom).

Pascal Mailhos, le préfet de la région Midi-Pyrénées, chargé du pilotage de la fusion, a lancé officiellement ces consultations. Dans un délais de 3 mois, les assemblées régionales pourront se concerter avec le Ceser et les représentants des collectivités territoriales, des organismes consulaires et des organisations professionnelles représentatives.

Le conseil municipal de Toulouse va également être consulté par le préfet, mais pas celui de Montpellier.

"C'est une excellente nouvelle pour Toulouse, s'est exclamé Jean-Luc Moudenc sur Twitter. Bien sûr, je proposerai au prochain Conseil municipal d'y donner un avis favorable."

Au terme de ces consultations, le chef-lieu provisoire de la future région Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées sera fixé par le gouvernement à l'été 2015.

Cette nomination provisoire deviendra permanente à compter du 1er janvier 2016, après les élections régionales prévues en décembre 2015. Le chef-lieu et le nom définitifs de la région seront déterminés officiellement par décret par le Conseil d'État, au plus tard au 30 septembre 2016, après avis du nouveau Conseil régional.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :