En Occitanie, Pôle Emploi et l’Adie s’unissent pour soutenir la création d’entreprise

 |  | 718 mots
Lecture 4 min.
Pôle emploi Occitanie vient de signer une convention avec l'Adie pour soutenir la création d'entreprise.
Pôle emploi Occitanie vient de signer une convention avec l'Adie pour soutenir la création d'entreprise.
Avec 78.000 créations d’entreprises en 2020 (+2,6% par rapport à l’année dernière), l’élan entrepreneurial ne se tarit pas en Occitanie malgré la crise. Mais la tendance pourrait s'inverser dès cette année. Alors l’Adie et Pôle Emploi Occitanie s'unissent pour renforcer leur collaboration afin d'être présents dans tous les départements, y compris en zone rurale.

Elle est moins marquée qu'au niveau national, mais il y a bien une hausse. Avec 78.000 créations d'entreprises comptabilisées en 2020, l'Occitanie voit son nombre de nouvelles sociétés immatriculées progresser de +2,6% par rapport à l'année dernière. Une augmentation portée par les entreprises individuelles (micro-entreprise) et par le redémarrage progressif de l'activité économique régionale au deuxième semestre. D'ailleurs selon une étude réalisée par l'Adie (association pour le droit à l'initiative économique), qui soutient l'entreprenariat via des prêts financiers, six créateurs d'entreprise sur dix souhaitent mener à bien leur projet malgré la situation actuelle.

L'organisme a donc poursuivi ses missions et au total, 2.281 porteurs de projets ont été conseillés et accompagnés en 2020 (dont 1.000 qui ont été financés) pour la création, le développement ou la relance de leur activité. Mais la tendance pourrait s'inverser dès cette année avec l'aggravation de la situation économique de certains secteurs, comme l'aéronautique. Alors pour soutenir la création d'entreprise, et donc celle d'emplois, les divisions régionales de Pôle Emploi et de l'Adie ont signé une convention le 16 mars dernier. Celle-ci vise aussi à coordonner leurs actions afin d'apporter un meilleur service aux créateurs d'entreprises.

Mieux toucher les départements ruraux

"Nous nous sommes inspirés de toutes les bonnes initiatives sur nos territoires respectifs. L'objectif aujourd'hui est que l'ensemble des publics d'Occitanie puissent bénéficier de la même offre de services sur l'ensemble du territoire", explique Christophe Carol, directeur régional adjoint de Pôle Emploi Occitanie.

Concrètement, les agences de Pôle emploi vont orienter les bénéficiaires vers l'Adie  dans les départements de la région où l'association est peu présente ou méconnue.La Haute-Garonne, l'Hérault et le Gard sont les trois départements où le nombre de financements accordés par l'Adie sont les plus importants. De fait, le renforcement du partenariat avec Pôle Emploi vise à mieux répartir les prêts accordés par l'Adie sur l'ensemble des départements de la région. Christophe Nicaud reconnaît d'ailleurs sans difficulté que sa structure est parfois totalement méconnue des futurs entrepreneurs de la région car peu ou pas présente dans certains territoires. C'est le cas en Lozère, dans le Gers ou en Ariège. Les deux organismes souhaitent donc créer des antennes Adie dans les agences Pôle Emploi de ces territoires ruraux ou dans des quartiers classés prioritaires de la politique de la ville, bien qu'un service de traitement des dossiers à distance soit déjà en place.

"Il faut que l'ensemble des conseillers Pôle Emploi aient le réflexe de se dire : 'Je peux adresser cette personne qui a ce projet à l'Adie pour qu'elle soit accompagnée dans sa réalisation. Cela va aussi être utile pour les réorientations professionnelles l'année prochaine", reconnaît Christophe Carol.

Jusqu'à 10.000 euros de prêt aux entreprises

Mais avant d'en venir aux réorientations professionnelles, l'Adie Occitanie a accordé des microcrédits de "relance" et des prêts d'honneur pour soutenir les entrepreneurs pendant la crise. C'est le cas de 300 entreprises qui ont pu percevoir près de 900.000 euros. Certains bénéficiaires ayant du mal à rembourser leurs prêts ont également pu profiter de l'accompagnement de l'association. En moyenne, l'association accorde 4.000 euros de prêt en soutien aux entreprises mais peut monter jusqu'à 10.000 euros. À noter que 97,5% des prêts occitans qui devaient être remboursés l'ont été en 2020.

Au total, en comptant l'intégralité des aides proposées par l'Adie (dont celles dédiées à la mobilité) à ses bénéficiaires, plus de six millions d'euros ont été mobilisés afin de soutenir ou créer 1.604 emplois dans la région. Les secteurs des services (35%), du commerce (31%), du bâtiment (9%) et de la restauration/hôtellerie (8%) sont ceux qui ont le plus recouru à ces emprunts.

L'Adie et Pôle Emploi s'engagent aussi à développer des actions innovantes au service des demandeurs d'emploi ou des futurs créateurs dans les mois à venir. Plusieurs projets sont en cours d'élaboration en ce sens, tels que des web séries, des journées de rencontre ou des entretiens en visioconférence dans les agences Pôle Emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :