LafargeHolcim investit 100 millions d'euros dans une cimenterie "verte"

 |   |  607  mots
LafargeHolcim veut une cimenterie zéro déchet à Martres-Tolosane.
LafargeHolcim veut une cimenterie zéro déchet à Martres-Tolosane. (Crédits : Pierrick Merlet)
Le groupe international LafargeHolcim, qui dispose de plusieurs sites dans la région Occitanie, vient de lancer un plan d'investissement de plus de 100 millions d'euros dans sa cimenterie de Martres-Tolosane. Grâce à ces fonds, le site situé à moins d'une heure de Toulouse va devenir une cimenterie "verte", avec un important programme de revalorisation des déchets. Reportage.

C'est de cette usine que provient le ciment utilisé dans le cadre du chantier des futurs Ramblas dans le centre-ville de Toulouse, ou encore celui du futur parc des expositions au nord de la Ville rose. À Martres-Tolosane, à moins d'une heure de route au sud de la capitale régionale, le groupe international LafargeHolcim dispose d'une cimenterie. Ouverte en 1956 et employant aujourd'hui 130 salariés pour 600 emplois indirects, la société a décidé d'y investir plus de 100 millions d'euros pour la moderniser.

"Actuellement, nous avons deux fours (datant de 1956 et 1966, ndlr) qui mesurent près de 140 mètres de long au total. Grâce au plan de modernisation lancé en juillet 2017 pour 107 millions d'euros, auquel s'ajoute une dizaine de millions d'euros d'investissements additionnels, le four MK3 d'une longueur de 64 mètres permettra d'augmenter notre production de 20 %", raconte un salarié du site.

LafargeHolcim

L'emplacement du futur broyeur vertical au sein de l'usine. (Crédits : Pierrick Merlet)

Le nouveau four qui entrera en service à l'automne 2020 sera capable de traiter chaque jour 2 500 tonnes de clinker, le composant principal du ciment, contre 2 000 à 2 200 actuellement la capacité...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :