Airbus Bizlab dévoile ses cinq premières startups

 |   |  483  mots
Le directeur du Bizlab Bruno Gutierres et le PDG d'Airbus Fabrice Brégier.
Le directeur du Bizlab Bruno Gutierres et le PDG d'Airbus Fabrice Brégier. (Crédits : Rémi Benoit)
Lancé en mars dernier à Toulouse, l'accélérateur de business pour l’industrie aéronautique et spatiale Airbus Bizlab vient de sélectionner les 5 startups qui intégreront la structure au mois de septembre. Ces jeunes pousses pourront bénéficier d'un accompagnement de 6 mois pour préparer la mise sur le marché de leur innovation. Le Bizlab a déjà ouvert une seconde antenne en Allemagne et prévoit un troisième accélérateur pour l'automne en Inde.

L'accélérateur toulousain d'Airbus avait reçu plus de 150 candidatures venues du monde entier. Une présélection en avait ensuite retenu 15, dont les équipes ont été invitées à présenter leur projet devant un jury au cours du mois de juillet. Au terme de cette étape finale, le Bizlab a annoncé le 3 août la sélection de cinq startups :

3d Trust (Allemagne) : Une méthode innovante pour sécuriser les flux de données d'impression vers des imprimantes 3D à distance.

OBUU (Espagne) : Un système qui inclut une méthode spécifique de provisionnement d'outils qui pourrait résulter en une baisse des coûts pour la maintenance des aéronefs et améliorer la disponibilité de la flotte.

PaperClip Design (Hong Kong) : Un lit complètement horizontal en classe Business qui peut facilement se transformer en un siège pour la classe Premium Economy.

SimSoft 3D (France) : Une console intelligente pour le contrôle vocal qui permet un dialogue interactif entre l'opérateur et la machine.

UWinLoc (France) : Un système de tracking passif intérieur/extérieur, low cost mais très précis.

Un accompagnement de 6 mois et des partenariats avec des accélérateurs étrangers

 Lancé le 9 mars dernier à Toulouse, le Bizlab est décrit par le constructeur comme un "accélérateur mondial de business pour l'industrie aéronautique et spatiale". Il est situé à quelques pas seulement du Delivery Center de Colomiers.

Dans une interview accordée à La Tribune-Objectif News, le directeur du Bizlab Bruno Gutierres en expliquait le fonctionnement :

"Un coach sera dédié à chaque projet. Dans un premier temps, il va aider la startup à faire un diagnostic. L'objectif, c'est d'avoir au bout de 6 mois un produit ou un service prêt à intégrer le marché. Les porteurs de projets bénéficieront également de conseils d'experts dans différents domaines (droit, finance, marketing...). Ces experts viennent en partie d'Airbus puisque nous avons de très bons juristes ou financiers.

Chaque porteur de projet aura également un mentor qui viendra à sa rencontre 2 à 3 fois au cours du programme. Souvent, les startup ont "la tête dans le guidon". Ce mentor pourra leur apporter un regard extérieur sur leur projet et grâce à son expérience les aider à se projeter dans l'avenir, après l'accélérateur. Des startups et des entreprises régionales bien connues ont déjà accepté de devenir mentor. Nous sommes également en train de nouer des programmes d'échange avec des accélérateurs à l'étranger par exemple avec l'accélérateur de Coca-Cola ou Microsoft Venture."

Le Bizlab se décline à Hambourg et Bangalore

Airbus souhaite par ailleurs développer un réseau de Bizlab à travers le monde. Un deuxième accélérateur a ainsi ouvert ses portes au mois de juillet à Hambourg en Allemagne. Un troisième ouvrira à l'automne à Bangalore en Inde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :