Cantonales. Canton de Toulouse 13. La gauche veut garder la main

 |   |  505  mots
Christophe Begué (Parti socialiste), adjoint au maire de Colomiers mais dont c'est la première candidature, essaiera de conserver à gauche ce canton face à Michèle Guérin (Front National), Fabrice Rastoul (Parti ouvrier indépendant), Jean-Jacques Bolzan (Parti Radical Valoisien), Elisabeth Lavernhe (PCF - Front de Gauche), Patrick Jimena (Europe Écologie les Verts) et Laurent Marty (NPA).Constitué pour l'essentiel de la ville de Colomiers, le canton de Toulouse 13 est entre les mains de l'actuel maire PS de Colomiers, Bernard Sicard, depuis 1998. Ce dernier ayant déci

Christophe Begué (Parti socialiste), adjoint au maire de Colomiers mais dont c'est la première candidature, essaiera de conserver à gauche ce canton face à Michèle Guérin (Front National), Fabrice Rastoul (Parti ouvrier indépendant), Jean-Jacques Bolzan (Parti Radical Valoisien), Elisabeth Lavernhe (PCF - Front de Gauche), Patrick Jimena (Europe Écologie les Verts) et Laurent Marty (NPA).

Constitué pour l'essentiel de la ville de Colomiers, le canton de Toulouse 13 est entre les mains de l'actuel maire PS de Colomiers, Bernard Sicard, depuis 1998. Ce dernier ayant décidé de se consacrer aux « échéances à venir », c'est son adjoint chargé de l'administration générale et des ressources humaines à la mairie de Colomiers, Christophe Begué qui aura pour tâche de conserver à gauche le canton. Le candidat PS se définit comme un homme de proximité et de terrain et affiche un programme basé sur la défense des services publics. « C'est l'occasion de montrer notre mécontentement de l'action du gouvernement » explique-t-il. Jean-Jacques Bolzan, candidat du Parti Radical Valoisien, met pour sa part trois grands projets en avant dans son programme : la création d'Handiroue'lib, un véhicule électrique pour les personnes à mobilités réduites, la construction d'un collège dans le secteur des quartiers toulousains et la mise en place d'une carte unique de transport (Conseil général et Tisséo). Des actions qui doivent être toutes pensées selon lui « dans le cadre du développement durable ».

Elisabeth Lavernhe, candidate pour le PCF - Front de Gauche, demande quant à elle plus de ressources pour le canton et notamment la création d'un collège sur les quartiers d'Ancely et des Arènes. Elle clame par ailleurs son opposition au projet de centre commercial des Portes de Gascogne et prône au contraire le développement d'une zone maraîchère. « Pour le Parti Ouvrier Indépendant, il s'agit d'une campagne nationale qui s'articule autour d'un thème central : « le non au consensus » revendique de son côté Fabrice Rastoul. Et d'ajouter : « Nous n'allons pas faire campagne sur les compétences d'une collectivité qui va disparaître. Notre but est d'expliquer les processus en cours en France, de la disparition programmée des conseils généraux à celle des communes via l'intercommunalité forcée. »

Le candidat d'Europe Écologie les Verts prône pour sa part une nouvelle conception du conseiller général qui se traduirait par la création d'un « parlement du canton 13 ». Son programme évoque également les questions d'autonomie alimentaire et énergétique et la création d'une « Fabrique de l'autonomie » ainsi que d'un « Comité de territoire » pour se préparer à l'après pétrole. Pas de surprise enfin de la part de la candidate Front national Michèle Guérin qui s'appuie exclusivement, comme la très grande majorité des candidats FN, sur le programme national du parti pour sa campagne : islamisation, immigration, chômage... Sollicité, Laurent Marty, candidat du NPA, n'a pu être joint.

Canton 13 : Colomiers, Ancely, Saint-Martin du Touch

Marie Grivot

En photo : une urne de vote (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :