Les salariés de l'Insee craignent toujours une délocalisation à Metz

Une réunion de la coordination nationale de la statistique aura lieu ce jeudi 8 janvier. Elle réunira syndicats et représentants des salariés. Au menu : décider des actions à mener alors que le gouvernement doit annoncer prochainement la création du pôle de la statistique publique à Metz. « Cette délocalisation concernerait 30 personnes environs en Midi-Pyrénées » dit Bertrand Ballet, membre de la coordination.« Depuis la fin de l'été 2008, les personnels sont sous le choc.

Une réunion de la coordination nationale de la statistique aura lieu ce jeudi 8 janvier. Elle réunira syndicats et représentants des salariés. Au menu : décider des actions à mener alors que le gouvernement doit annoncer prochainement la création du pôle de la statistique publique à Metz. « Cette délocalisation concernerait 30 personnes environs en Midi-Pyrénées » dit Bertrand Ballet, membre de la coordination.

« Depuis la fin de l'été 2008, les personnels sont sous le choc. Le gouvernement souhaite compenser la fermeture des casernes (et son manque à gagner pour le commerce) par le redéploiement de 1.000 statisticiens dans l'est de la France » résume Bertrand Ballet, le chef de la division conjoncture à l'Insee Midi-Pyrénées, sans appartenance syndicale et très impliqué dans la défense de l'emploi. « Nous n'acceptons pas que 10 % des effectifs soient délocalisés à Metz ». Selon un rapport signé par le directeur général de l'Insee et le vice-président du Conseil National de l'Information Statistique, « 625 personnes sur les 8000 doivent être transféré entre 2010 et 2013 ». « Si le gouvernement confirme son choix, Midi-Pyrénées ne pourra pas échapper au redéploiement de ses effectifs » craignent les syndicats. Pour les salariés, il y a une autre crainte. La réforme des politiques publiques qui vise à réorganiser les services de l'Etat en région ne prendra compte le remplacement que d'un salarié sur deux. Ces mesures doivent entrer en application dans les 3 ans. « Cela veut dire que notre direction régionale qui compte 250 salariés fonctionnera avec 70 personnes en moins en 2013. Et ça, c'est notre grande angoisse ». Sur le site internet, le mouvement a déjà recueilli 20.000 signatures de soutien. Le 21 octobre 2008, la journée de grève avait rassemblé « 50 % de grévistes. Une journée historique » selon Bertrand Ballet.

En photo : la mobilisation du 21 octobre 2008 dans les rues de Toulouse. Cette journée d'action a mobilisé « 50 % des salariés » selon le comité de défense de la statistique publique.

En savoir plus :

- La Direction régionale Midi-Pyrénées compte 250 salariés.

- Selon les syndicats, « ce redéploiement pourrait conduire à la suppression de 30 salariés ».

- L'INSEE et les services statistiques des Ministères emploient 8000 personnes.

- La création du pôle de la statistique à Metz prévoit un redéploiement de 1000 salariés.

www.sauvonslastatistiquepublique.org