L'animal connecté, un marché porteur pour les startups toulousaines ?

En pleine explosion, le marché des objets connectés s'étend à de nouveaux secteurs. Autour de Toulouse, deux startups se sont lancées depuis quelques mois dans la conception d'un distributeur de croquettes intelligent (Catspad) et d'un collier connecté (Canhegat), reliés à un smartphone. Mais les consommateurs français sont-ils prêts à investir dans de telles innovations ? Ou, au contraire, les entrepreneurs ont-ils intérêt à viser les marchés américains ou asiatiques, plus technophiles ?
(Crédits : Canhegat)

Tension, nombre de pas, sommeil... Les objets connectés à destination des particuliers connaissent une croissance exponentielle. 15 milliards de ces produits ont été commercialisés dans le monde et ce chiffre pourrait atteindre 50 milliards d'ici à 2020 selon le cabinet de conseil Gartner. Ce phénomène va-t-il également s'étendre à nos animaux de compagnie ? En France, très peu de sociétés se sont positionnées sur ce marché. Dans la région toulousaine, deux startups se sont lancées il y a quelques mois sur ce secteur de niche.

Canhegat et Catpad, les deux pépites de la région toulousaine

Fondée en mars 2015, la startup tarnaise Canhegat (qui signifie chien et chat en occitan) a mis au point un pendentif connecté équipé d'un GPS et d'un traqueur d'activité. Ce collier est couplé à une application qui permet d'aider les propriétaires de chiens ou de chats à connaître les besoins nutritifs de leur animal.

"Nicolas Loiseau, avec qui j'ai fondé la startup, a réalisé une thèse en chimie sur le système digestif des animaux. Grâce à ses recherches, il a mis au point un algorithme : en fonction de l'âge, la race et l'activité de l'animal, l'application détermine combien de grammes de croquettes il faut lui donner chaque jour. Le dispositif prend également en compte la marque de nourriture dont l'apport calorique peut beaucoup varier", explique Yohan Vigier, directeur technique de Canhegat.

La jeune société espère commercialiser son produit dès l'été prochain dans les chaînes de magasins de jardinage ou d'électroménager. Elle cible à la fois les dresseurs et les particuliers.

De son côté, la startup toulousaine Catspad a développé un distributeur d'eau et de croquettes intelligent. Il permet d'activer depuis son smartphone une pompe à eau et de programmer la distribution de ration alimentaire. "Nous ciblons les personnes souvent en déplacement qui ont besoin aujourd'hui de faire venir quelqu'un chez eux pour nourrir leur animal mais aussi ceux qui sont très occupés par leur vie de famille", explique Julie Leleu, directrice générale de la société. La société lancera début février une campagne de financement participatif pour récolter 100 000 euros et financer ainsi les pré-séries du produit d'ici au printemps.

             Présentation de Catspad.

Un marché plus porteur aux États-Unis ?

Mais, alors que le marché des montres connectés peinent à trouver son essor, ce type de produits peut-il trouver son public en France ? Après son passage au CES de Las Vegas début janvier, Julie Leleu remarque :

"Nous avons fait plusieurs études de marché avant de concevoir le produit et il en ressort qu'en France, les consommateurs ne sont pas attirés par le côté technologique de l'objet connecté. En revanche, il existe un besoin pour trouver une solution afin de nourrir son animal en cas d'absence. Au contraire, aux États-Unis, les propriétaires d'animaux sont plus réceptifs, ils cherchent des outils pour maintenir en bonne santé leur chat ou leur chien."

 Même constat pour Yohan Vigier de Canhegat :

"Nous avons fait quelques salons en France avec des retours mitigés. Les vétérinaires voyaient davantage l'utilité du concept pour lutter contre l'obésité des animaux. Un chat en surpoids peut perdre jusqu'à deux ans d'espérance de vie ! Nous espérons que les vétérinaires pourront sensibiliser le grand public aux usages de l'application."

La startup a remporté en revanche un franc succès au CES de Las Vegas :

"On sent beaucoup d'attente sur ce type de produits aux États-Unis et en Asie. Les visiteurs américains et japonais étaient très emballés, remarque-t-il. Il faut dire que, sur le marché, il existe pour le moment uniquement quelques gamelles connectées, des traqueurs d'activité. Beaucoup de jouets ont commencé à être commercialisés à l'image de ce laser connecté pour interagir avec son chat à distance."

Côté distributeurs, les fondateurs de Canhegat ont notamment été approchés par Ebay et Amazon, "très intéressés" pour racheter leur base de données sur les besoins nutritifs des animaux.

                            Présentation anglophone de Canhegat.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.