Abaques : une exemplarité entrepreneuriale et responsable

 |   |  708  mots
Frédéric André, co-dirigeant et directeur général et Stéphane Gambier,  Président d’Abaques.
Frédéric André, co-dirigeant et directeur général et Stéphane Gambier, Président d’Abaques. (Crédits : Brigitte Hincelim)
Entreprise innovante qui apporte des solutions globales en audiovisuel au monde de l’entreprise, Abaques Audiovisuel a réalisé en 15 ans, plus de 3 200 projets et répondu aux exigences de quelques 1 200 clients. Sa pertinence et sa croissance sont constantes, un bel exemple à suivre économiquement parlant mais aussi comme entreprise responsable et durable. Une soirée événement s’est tenue à Toulouse le 26 septembre pour fêter leur anniversaire et leur réussite. Entretien avec Stéphane Gambier, co-fondateur et dirigeant de l'entreprise.

La Tribune : De quelle façon a démarré l'aventure Abaques il y a 15 ans, et comment s'est-elle déployée et sur quelles ambitions ?

Stéphane Gambier : Spécialisée dès le départ dans la création et la production audiovisuelle, Abaques c'était il y a 15 ans, deux agences basées à Toulouse et à Bordeaux qui réalisaient 1,7 million d'euros de chiffre d'affaires avec simplement 9 collaborateurs. Sans ambition préconçue, l'aventure a continué pleinement en apportant des solutions globales en audiovisuel aux entreprises, à travers nos trois métiers (intégration d'équipements audiovisuels avec Abaques INDOOR, services techniques événementiels avec Abaques LIVE et production de contenus audiovisuels et multimédia avec Abaques PROD) tout en gardant une proximité avec l'humain très importante. Aujourd'hui, ce parcours nous permet d'afficher près de 12 millions d'euros de chiffre d'affaires, 45 collaborateurs et une troisième agence ouverte sur Paris en 2014. Nous continuons à suivre une croissance soutenue à deux chiffres.

La Tribune : Vous avez dès le départ cultivé cette notion de proximité, mais autour de quelles activités et comment celles-ci ont évolué ?

S.G. : Bien évidemment notre cœur de métier n'a pas changé mais nous avions hier moins de services que nous proposons aujourd'hui, aussi bien sur la partie intégration audiovisuelle (INDOOR) que sur la partie événementielle (LIVE). Par exemple, quand nous équipons les salles de conférence nous proposons aujourd'hui des services périphériques comme la programmation, l'automatisation des salles, la formation des équipes techniques, la régie, l'externalisation de service... La proximité avec nos clients passe aussi par l'accompagnement en continu sur leurs projets, de l'établissement du cahier des charges à la livraison, en passant par l'étude budgétaire et la proposition régulière de nouvelles technologies pour répondre au mieux à leurs besoins.

La Tribune : En 15 ans, l'innovation a fait partie de votre quotidien. Qu'a-t-elle apporté et comment l'avez-vous intégré à vos activités ?

S.G. : Effectivement, l'innovation a toujours fait partie de notre quotidien parce qu'on est dans un métier avant tout technologique avec tout ce qui touche à l'audiovisuel, l'IT et les réseaux. L'arrivée massive de la visioconférence que l'on retrouve sur les réseaux informatiques a bien évidemment donné un coup de fouet à notre activité, avec notamment des salles complètement gérées de A à Z par nos programmeurs. C'est de la domotique appliquée aux services professionnels.

La Tribune : Du côté de vos clients, quels profils ont-ils et comment ont aussi évolué leurs attentes ?

S.G. : L'évolution marquante, c'est avant tout qu'ils sont plus nombreux et parmi eux de grands groupes majoritairement. Pour la partie Intégration, nos interlocuteurs sont souvent les DSI alors que pour la partie Évènementiel, ce sont plus les directeurs de la communication. Les projets sur lesquels nous travaillons sont plus lourds, avec un intérêt de plus en plus vif pour les outils connectés.

La Tribune : Votre pertinence aujourd'hui, c'est la proximité locale mais aussi un management responsable, expliquez-nous ?

S.G. : Sur Toulouse, nous sommes il est vrai, extrêmement présents, sur le terrain, aux côtés de nos entreprises, mais aussi à travers des engagements sociétaux significatifs et des démarches de mécénat. En ce sens, nous venons d'être gratifiés de la certification ISO 20121 pour notre management responsable. Seules trois entreprises en France de notre secteur d'activités peuvent à ce jour le revendiquer.

La Tribune : Riche de ces dernières expériences, quelles perspectives nourrissez-vous à court et moyen terme ?

S.G. : Afin de rester une entreprise pérenne et pertinente sur son territoire, nous étudions l'ouverture prochaine d'une agence dans le Sud-Est, probablement à Lyon pour terminer le maillage national. Nous allons poursuivre notre engagement en matière d'externalisation de services, de contrats de maintenance et contrats d'assistance technique. Je pense notamment à certaines solutions audiovisuelles comme le BUS.TV by Abaques, roulant au gaz naturel. Ce bus est un véritable studio TV mobile composé d'une salle d'accueil, d'un plateau TV et d'une régie audiovisuelle. Il permet de venir au plus proche de nos clients et leurs évènements. Totalement équipé, le BUS.TV peut faire des retransmissions en live.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :