Lors des vœux, Pierre Izard annonce une réduction des investissements du Département

 |   |  489  mots
Pierre Izard, président du Conseil général
Pierre Izard, président du Conseil général
Malgré la bonne santé de l'aéronautique, le président du Conseil général de Haute-Garonne Pierre Izard s'est dit inquiet ce matin lors de ses vœux à la presse, estimant que la sortie de crise n'aura pas lieu avant "au moins deux ans". Il annonce un budget de fonctionnement en hausse pour 2013 mais moins d'investissements, avec une priorité : la solidarité.


"La situation économique et sociale est grave." Le ton est donné dès les premiers mots de Pierre Izard lors de ses vœux ce mercredi matin, au Conseil général. Plutôt pessimiste pour 2013, le président du Département annonce une augmentation du budget de fonctionnement de l'institution pour l'année à venir. "Nos dépenses sont de plus en plus incompressibles : nous devons financer 30 000 RSA", précise-t-il. Une augmentation des dépenses qui engendre une diminution de l'investissement de l'ordre de 30 à 40 M€ que Pierre Izard espère de courte durée, "bien que je ne vois pas de sortie de crise avant au moins 2 ans", selon lui.
Aucune suppression ni aucune création de poste n'est prévue, "mais nous allons discuter, et j'espère adopter la création de contrats d'avenir et de contrats d'apprentissage", annonce le président.

Les dossiers 2013

Parmi les priorités du Conseil général, le financement du RSA : "la solidarité relève de notre compétence", rappelle Pierre Izard. La construction et la réfection des collèges sont également au programme (2 collèges en construction à Saint-Jory et Labarthe-sur-Lèze). À ce sujet, Pierre Izard a indiqué que "plus de 500 enfants d'âge 'collège' arrivent en Haute-Garonne chaque année". L'APA (allocation personnalisée d'autonomie) fait également partie du budget de fonctionnement du Conseil général.

L'aide aux petites communes et aux associations œuvrant dans le domaine de la solidarité est maintenue, ainsi que les investissements sur les réseaux routiers.
"Les grands chantiers de la métropole toulousaine, fer de lance de la Haute-Garonne, sont maintenus", annonce le président, listant le Parc des expositions, l'extension du Stadium, le Grand Projet de Ville, la réfection des écoles maternelles à Toulouse, le musée Aeroscopia, et l'arrivée du métro à Labège. Pierre Izard a profité de l'occasion pour rappeler son attachement à la LGV Bordeaux-Toulouse "qui piétine" selon lui.

Politique

Interrogé sur sa vision de la politique menée par François Hollande, Pierre Izard répond qu' "on ne peut pas juger l'action menée sur 6 mois seulement. Non, je ne suis pas déçu, affirme-t-il, et nous n'avons aucune leçon à recevoir de l'opposition de droite".

Sur le mariage homosexuel, le président du Département juge qu'"il faut arrêter l'hypocrisie" et rappelle que le département gère les demandes d'adoption : "on ne regarde pas si la personne qui veut adopter est célibataire ou en couple, hétéro ou homo. On regarde si elle est apte à élever un enfant. Nous devons avancer sur ce sujet, on ne peut pas avoir au XXIe siècle les mêmes principes qu'à la naissance de Jésus-Christ".

Enfin, Pierre Izard a rappelé son attachement au Département, "une institution indispensable qui allie proximité, équilibre et solidarité". "Tant que je vivrai, je serai socialiste, et départementaliste !", a-t-il conclu.

Sophie Arutunian
©Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :