Dirigé par Fabien Barthez, le club ariégois de Luzenac cherche des sponsors pour s'installer en Ligue 2

 |   |  891  mots
L'équipe de Luzenac, promue en Ligue 2
L'équipe de Luzenac, promue en Ligue 2
Le LAP (Luzenac Ariège Pyrénées) a officialisé sa montée en Ligue 2 de football lors de la dernière journée en date du championnat de National. Le club de football dirigé par l'ancien champion du monde Fabien Barthez a trouvé la bonne recette sportive et économique mais va devoir très vite s'adapter à sa nouvelle dimension. Le LAP va doubler son budget et devoir trouver un terrain adapté aux normes de la Ligue 2.

Luzenac, 650 habitants, quelques commerces, une carrière de talc... et un club de foot en Ligue 2. Depuis vendredi dernier, toute l'Ariège - et particulièrement le village de Luzenac - se félicite du succès sportif de l'équipe de football dirigée par Fabien Barthez. L'année prochaine, le club deviendra professionnel et évoluera parmi les "grands" du championnat de Ligue 2. Cette réussite sportive est étroitement liée à la politique d'un homme, Jérôme Ducros, promoteur immobilier toulousain qui avait repris le club en 2011, alors en difficulté financière.

Attirer des sponsors nationaux
Avec lui arrive également son ami, Ariégeois d'origine, Fabien Barthez. Un atout pour l'Union Sportive de Luzenac qui devient en 2012 le Luzenac Ariège Pyrénées. Cette transformation n'est pas anodine car elle matérialise l'idée de faire de l'équipe le club "d'un département plus que d'une ville", explique Nicolas Marquis, directeur commercial multifonctions du club. Lui aussi est arrivé avec Jérôme Ducros et s'occupe depuis de la recherche de sponsors : "le problème avec le National, c'est qu'on n'a pas de visibilité, confie-t-il. Alors qu'en Ligue 2 les matchs sont tous retransmis, soit par beIN Sport soit par Eurosport." Conséquence : grâce aux droits de diffusion TV, le budget de Luzenac devrait doubler, passant de 2,5 M€ cette saison (11e budget de National) à "5 à 6 M€" pour 2014-2015. Ce qui placerait le club parmi les plus petits budgets de Ligue 2.

De nouveaux sponsors seraient donc les bienvenus et pour cela "l'atout Barthez" peut s'avérer décisif. Nicolas Marquis ne cache d'ailleurs pas que "l'image de Fabien Barthez a servi dans la recherche de sponsors. D'autant plus qu'il se rend toujours disponible si j'ai besoin de lui lors d'un rendez-vous avec un sponsor." La politique pour la saison prochaine se décline en deux temps : d'abord "renforcer les partenariats actuels", quasiment tous basés en Ariège, à Luzenac, bien sûr, mais aussi à Foix, où le club reçoit ses adversaires (le stade de Luzenac n'étant pas aux normes). Ensuite, il s'agit d'attirer des sponsors "sur le plan national", développe Nicolas Marquis. "Nous allons également changer la politique tarifaire et offrir des prestations plus qualitatives", complète-t-il.

Le poids de Fabien Barthez
Si le rôle de Fabien Barthez concernait initialement la promotion du club, le "divin chauve" n'a pas tardé à se rapprocher du domaine sportif. De président d'honneur du club, il passe directeur général en 2012 et apporte alors sa science du terrain. "L'élément déclencheur, c'est ma passion du football et celle de l'Ariège, dévoile Fabien Barthez. Ensuite, il y a aussi ma rencontre avec Jérôme Ducros qui m'a laissé carte blanche au sein du club. Aujourd'hui, ma priorité c'est le terrain. Mon objectif est de structurer le club afin qu'il s'installe en Ligue 2."

L'ancien gardien de Marseille, Monaco ou encore Manchester United a notamment mis en place une structure médicale, résultat : l'effectif a connu très peu de blessures cette saison et donc pu être compétitif à chaque match. En vue de la saison prochaine, Fabien Barthez concède que le LAP a besoin de se renforcer : "il faut être réaliste, on n'a pas le choix". Encore une fois, l'expérience du champion du monde 1998 et ses relations avec le monde du football auront certainement un rôle à jouer dans ce secteur là. Quant à son avenir personnel (une rumeur prédit qu'il rejoindra bientôt le staff de Laurent Blanc au PSG), Fabien Barthez cultive le mystère : "tout va très vite dans le foot. L'avenir c'est que le club s'installe en ligue 2."

Où jouera Luzenac en 2014-2015 ?
Après la joie de la montée en Ligue 2 se pose maintenant le casse-tête de l'adaptation à ce nouvel échelon. Le principal problème du LAP concerne son stade. Celui de Foix, où évoluaient jusqu'alors les joueurs luzenaciens, n'est pas réglementaire pour accueillir des rencontres de Ligue 2. "On en est presque à devoir s'excuser de monter, s'emporte Fabien Barthez. Les problèmes de réglementation du stade, on n'y peut rien. Mais tant que je serais à la tête de Luzenac, il sera hors de question de refuser la montée à cause des structures."

Le club doit donc trouver un nouveau stade, quitte à s'éloigner temporairement de l'Ariège. "Nous avons l'avantage d'avoir assuré la montée 5 journées avant la fin du championnat, cela nous donne du temps pour réfléchir", poursuit Fabien Barthez. La solution pourrait se trouver à Toulouse, où le Stadium et le stade Ernest-Wallon sont ciblés. Avantage pour l'instant au premier puisque l'éclairage du second n'est pas conforme aux réglementations de Ligue 2. La décision sera peut-être prise demain puisque Jérôme Ducros rencontre Laurence Arribagé, adjointe au maire de Toulouse, chargée du sport. Mais à long terme, Fabien Barthez est intransigeant : "Il n'y a pas 50 solutions ! Il faut construire un stade d'ici un ou deux ans. Nous tenons à ce que le club garde l'identité ariégeoise et ce n'est pas la place qui manque en Ariège. En attendant, nous allons essayer de trouver une solution à Toulouse qui convienne pour la saison prochaine. J'espère que tout le monde y mettra du sien."

Adrien Serrière
© photo D.Viet / CRT Midi-Pyrénées

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :