Quel est l'exécutif régional autour de Carole Delga ?

Par Florine Galéron  |   |  973  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Après avoir élu Carole Delga présidente de la nouvelle région, la première assemblée plénière de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a également adopté lundi 4 janvier la composition de sa commission permanente. Ces élus seront chargés d'attribuer les crédits du budget régional.

Les 158 nouveaux conseillers de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ont adopté ce lundi 4 janvier une délibération fixant la composition de la commission permanente. Composée de 52 membres dont la présidente Carole Delga, elle compte 31 sièges pour la gauche, 13 sièges pour le Front National et 8 sièges pour l'union de la droite et du centre. Cette instance se réunit régulièrement pour affecter les crédits votés lors du budget (programmation des travaux dans les lycées, attribution des subventions...).

Les 15 vice-président(e)s

Au sein de la commission permanente, l'exécutif du Conseil régional dispose de 15 vice-président(e)s :  6 élus PS, 3 PRG, 2 EELV, 1 MRC et 2 PCF (7 femmes et 8 hommes).

  • Sylvia Pinel, PRG, 1re vice-présidente en charge de l'Aménagement du territoire, des TIC (réseaux THD, HD, téléphonie) et des politiques contractuelles. Le 21 décembre, elle a confirmé son intention de se consacrer à son mandat régional et de démissionner de son poste de ministre du Logement, de l'égalité des territoires et de la ruralité. Elle devrait s'entretenir "dans les mois à venir" avec François Hollande et Manuel Valls.
  • Damien Alary, PS, l'ancien président de la Région Languedoc-Roussillon devient 2e vice-président en charge de l'Attractivité régionale et des relations internationales.
  • Agnès Langevine, EELV, 3e vice-présidente en charge de la Transition écologique et énergétique, de la biodiversité, de l'économie circulaire et des déchets.
  • Didier Codorniou, PRG, 4e vice-président en charge de l'Économie maritime, du littoral et des aéroports.
  • Nadia Pellefigue, PS, 5e vice-présidente en charge du Développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur. Elle gérera aussi la filière numérique. Elle était en charge de l'Enseignement supérieur, des finances et de l'égalité femme-homme en Midi-Pyrénées lors du précédent mandat.
  • Jean-Luc Gibelin, PCF, 6e vice-président en charge des Mobilités et infrastructures transports.
  • Kamel Chibli, PS, 7e vice-président en charge de l'Éducation, de la jeunesse et du sport.

Lire aussi : Région : ceux qui vont compter dans la nouvelle génération Delga

  • Béatrice Négrier, MRC, 8e vice-présidente en charge de l'Emploi, de la formation professionnelle et de l'apprentissage.
  • Vincent Labarthe, PS, 9e vice-président en charge de l'Agriculture et de l'enseignement agricole. Il occupait déjà ce poste au sein du Conseil régional de Midi-Pyrénées.
  • Guillaume Cros, EELV, 10e vice-président en charge des Affaires européennes, des fonds structurels, de la coopération au développement, de l'évaluation et de la prospective.
  • Jean-Louis Cazaubon, (sans étiquette, proche PS) 11e vice président en charge de l'Agroalimentaire et de la viticulture.
  • Jean-Louis Guilhaumon, PS, 12e vice-président en charge du Tourisme et du thermalisme. Il occupait déjà ce poste en Midi-Pyrénées.
  • Dominique Salomon, PRG, 13e vice-présidente en charge de la Culture et des langues occitanes. Elle était déjà à ce poste en Midi-Pyrénées.

Lire aussi : Culture en Midi-Pyrénées : "Le maintien des festivals est un choix politique"

  • Aurélie Maillols, PS, 14e vice-présidente en charge de la Montagne et de la ruralité.
  • Marie Piqué, PCF, 15e vice-présidente en charge des Solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement

Les autres membres de la commission permanente

Pour l'union de la gauche :

  • Christian Assaf, député de la 8e circonscription de l'Hérault, il sera le président du groupe PS à la Région
  • Thierry Cotelle, secrétaire départemental du MRC en Haute-Garonne
  • Jacques Cresta, député PS de la première circonscription des Pyrénées-Orientales
  • Claire Fita, PS, conseillère municipale de Graulhet
  • Patrice Garrigues, PS
  • Emmanuel Gazel, PS, conseillère municipale de Millau
  • Hélène Giral, PS, vice-présidente de Région sortante
  • Geneviève Lasfargues, conseillère régionale sortante,
  • Nathalie Mader, PS, maître de conférence de droit public à l'Université Toulouse 1 Capitole
  • Gérard Onesta, la tête de liste régionale pendant la campagne pour EELV, le Front de Gauche et le Parti Occitan.
  • Pascale Peraldi, PS, vice-présidente du Conseil départemental des Hautes-Pyrénées
  • Serge Regourd, proche EELV, professeur de droit
  • Dominique Satgé, PCF
  • Guilhem Serieys, Parti de Gauche
  • Véronique Vinet, EELV

Pour l'union de la droite :

  • Mary Bourgade, conseillère régionale sortante en Languedoc-Roussillon
  • Fatima Dahine, adjointe au maire de Perpignan
  • Anne-Sophie Monestier-Charrie, conseillère régionale sortante
  • Elisabeth Pouchelon, conseillère régionale sortante
  • Michel Py, maire de Leucate, conseiller régional sortant
  • Dominique Reynié, tête de liste régionale pendant la campagne
  • Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte et président de la communauté d'agglomération du Pays de l'Or
  • Vincent Terrail-Novès, maire de Balma

Pour le Front National :

  • Marie-Dominique Bagur, conseillère municipale de Montauban
  • Sophie Blanc
  • Maïté Carsalade, ancienne élue de la Mairie de Toulouse sous Dominique Baudis
  • Anne-Marie Collard, femme de Gilbert Collard, député du Gard
  • Chantal Dounot-Sobraques, ancienne conseillère régionale de Midi-Pyrénées
  • Jean-François Fons, ancien adjoint au maire de Perpignan
  • France Jamet, présidente du groupe FN à la Région
  • Julien Leonardelli, secrétaire départemental du FN 31
  • Julia Plane, conseillère municipale de Lunel
  • Gérard Prato, conseiller municipal de Frontignan
  • Jean-Guillaume Remise
  • Julien Sanchez, maire de Beaucaire
  • Jean-Luc Yelma

Une seconde assemblée plénière devrait avoir lieu d'ici à la fin du mois. La loi a fixé comme lieu des 2 premières assemblées plénières des régions fusionnées la capitale provisoire. Cette seconde assemblée se tiendra à Toulouse.

Pour les autres assemblées à venir, l'exécutif décidera dans les semaines qui viennent. Carole Delga avait souhaité pendant la campagne qu'elles se tiennent à Montpellier.