Bernard Cadène tire sa révérence

 |   |  496  mots
Bernard Cadène
Bernard Cadène
Du 19 avril au 26 mai, le peintre aveyronnais Bernard Cadène expose 35 de ses œuvres à la galerie Alain Daudet dans le cadre d'une exposition : « La der des Ders », ultime rendez-vous entre l'artiste et son public.

Le nom donné à l'exposition est particulièrement explicite, même s'il ne s'agit surtout pas d'une rétrospective. Bernard Cadène, âgé de 70 ans, a simplement décidé de lever le pied. Mais tout en douceur, en organisant un tour des galeries qui l'ont toujours soutenu pendant plus de 20 ans afin de les remercier de leur aide. Après Toulouse, l'exposition se déplacera à Bordeaux puis en Suisse. « J'ai envie de passer à autre chose. » Certainement pas d'arrêter d'utiliser le pinceau chaque jour comme il le fait depuis maintenant plus de vingt ans, mais de peindre différemment, sans les contraintes liées aux expositions.

Un amoureux de la couleur

« Je suis avant tout un coloriste. Le dessin, je l'ai beaucoup travaillé pendant mes études aux Beaux-Arts et à l'époque je traitais mes œuvres en noir et blanc. Aujourd'hui, la couleur explose dans mes toiles. » L'utilisation complète de la palette chromatique est d'ailleurs sa véritable signature. Il marie des couleurs qui devraient s'opposer, ose des mélanges qui devraient choquer et pourtant au final, l'œuvre présente une unité parfaite. Toutes les toiles exposées font exploser les teintes vives dans des paysages, des nus, des natures mortes, des scènes de vie où les rouges, les oranges, les bleus, les verts, les jaunes font jaillir une gaieté qui emmène les visiteurs dans un univers lumineux.

Ce n'est pas un hasard si Bernard Cadène aime citer Picasso ou Soulages.

Comme ces deux grands artistes, il a beaucoup évolué tout au long de sa carrière. Aujourd'hui ses toiles sont plus abstraites qu'elles ne l'étaient il y a quelques années, tout y est imaginé, rien n'est réel comme cette toile qui représente un paysage de l'Aveyron mais qui mêle les lumières du sud de la France. Bernard Cadène ne fige jamais ses tableaux : il ressort d'anciens croquis soigneusement rangés et s'en sert pour composer des œuvres qu'il garde sous les yeux plusieurs semaines pour les retoucher ou y ajouter une nouvelle teinte.

Même si cette exposition est la dernière, Bernard Cadène a de nombreux projets devant lui.

Bien sûr continuer à peindre et fournir des toiles aux galeristes mais aussi poursuivre un projet déjà entamé il y a quelques années avec Michel Sarran pour la réalisation d'un nouveau livre. Il va pouvoir répondre à la demande de son ami Cédric Soulette pour la Cow Parade à l'occasion de laquelle il va créer des vaches en fibre de verre qui seront exposées dans la ville entre août et octobre ,avant d'être vendues aux enchères pour soutenir des associations. Qu'on se rassure, on n'a pas fini de pouvoir admirer le travail de Bernard Cadène.

Stéphanie de Balorre

© DR

Info pratiques :
Galerie Alain Daudet, 10, rue de la Trinité, Toulouse - 05 34 31 74 84
Vernissage en présence de l'artiste le jeudi 19 avril de 18 h à 21 h.
www.galeriealaindaudet.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :