Après Toulouse, l'UMP et l'UDI lancent les municipales dans les grandes communes de la Haute-Garonne

 |   |  761  mots
L'UMP et l'UDI se mettent en ordre de bataille pour les municipales 2014 en Haute-Garonne. Au début du mois de mai, le Comité départemental de l'UMP 31 a établi une première liste de candidatures sur les communes de plus de 3 500 habitants. L'UDI, de son côté, attend ses élections internes le 27 mai avant de se lancer. Les deux partis soutiennent d'ores et déjà des candidatures communes, notamment celle de Dominique Faure à Saint-Orens.

C'est l'UMP qui a lancé la campagne des municipales en Haute-Garonne en publiant le 7 mai dernier, une première liste d'investitures pour partir à la conquête des communes de plus de 3500 habitants en Haute-Garonne. Sont exclues Toulouse et Colomiers, communes de plus de 30 000 habitants, qui ont fait l'objet d'une décision prise au niveau national (pour Toulouse, Jean-Muc Moudenc a été officiellement investit début avril , pour Colomiers, il s'agit de Damien Laborde).
Pour Sacha Briand, porte-parole de l'UMP 31 "il n'y a pas de cible prioritaire, mais Toulouse sera déterminante". Selon lui "l'élection sera marquée par le désappointement et le matraquage fiscal de la gauche". Pour l'instant, l'UMP31 a investi les têtes de listes suivantes :

Balma : Vincent Noves
Castelnau d'Estretefonds : Pierre Recobre
Grenade : Jean-Marc Valette
Launaguet : Georges Deneuville
Saint Jean : Bernard Boulouys
Saint Jory : Thierry Fourcassier
Tournefeuille : Patrick Beissel
Saint-Gaudens : Franck Ferjoux

L'UMP 31 renouvelle sa confiance aux maires sortant Bernard Solera à Quint-Fonsegrives, Grégoire Carneiro à Castelginest et Stéphane Mirc à Léguevin.
Revel, Saint-Orens, Balma: candidats communs avec l'UDI.
L'UMP soutient Alain Chatillon (UDI), candidat à sa succession à Revel. Idem à Saint-Orens-de-Gameville, où l'UMP va apporter son soutien à Dominique Faure "sous réserve de la conclusion d'un accord départemental avec l'UDI", rappelle Sacha Briand pour qui cependant "Dominique Faure semble faire l'unanimité, et nous ne voulons pas pénaliser cette candidature". Celle qui a été la candidate du Parti Radical Valoisien (avec le soutien de l'UMP) aux élections législatives dans la 10e circonscription de Haute-Garonne face à Kader Arif, sera donc opposée en mars 2014 au maire sortant communiste Christian Sempé.
Le discours de soutien entre l'UMP et l'UDI est partagé pour Jean Iglesis, représentant de l'UDI 31, qui affirme que sur la commune de Balma, l'UDI n'ira pas mettre de bâtons dans les roues de l'UMP Vincent Novès "qui fait un travail de terrain depuis longtemps".

L'UDI, dans l'attente
Difficile pour le parti centriste de proposer des candidatures précises pour le moment "nous attendons que les instances de l'UDI soient élues, le 27 mai. Je n'ai moi-même aucun mandat officiel pour installer une commission d 'investiture" explique Jean Iglesis, par ailleurs candidat à la présidence de l'UDI 31 face à Philippe Lasterle (voir interview vidéo). Par ailleurs, il existe selon lui des "points chauds" : "A Launaget, il y aura le candidat UMP Georges Deneuville et le candidat UDI Richard Largeteau. Il y a des discussions également sur Muret où l'UDI présente Alain Sottil mais où l'UMP ne s'est pas prononcé. Ce n'est pas sûr que l'on trouve un accord sur tous ces points chauds". Sacha Briand se veut prudent lui aussi : "nous attendons les candidatures de l'UDI avant de s'engager dans un accord" confie celui qui prône une stratégie "d'union et de rassemblement".
Le 5 juin prochain, le bureau national de l'UDI présentera une liste des premières investitures contenant 500 noms.

Et Blagnac ?
Sacha Briand ( candidat UMP aux dernières législatives) a annoncé il y a quelques semaines sa décision de ne pas se présenter aux municipales de Blagnac. "Je travaille et j'habite désormais à Toulouse, c'est une question d'honnêteté" avance-t-il. Il soutiendra donc le candidat David Gerson, responsable national du mouvement République Solidaire de Dominique de Villepin, qui fera face à Bernard Keller. Mais la carrière politique de Sacha Briand ne s'arrêtera pas à cause d'un déménagement : "cela ne me déplairait pas d'être sur la liste de Jean-Luc Moudenc à Toulouse" avoue-t-il, promettant de n'avoir aucun plan précis : "les ambitions personnelles ne comptent pas, je suis un soutien de Jean-Luc Moudenc". L'UMP 31 devrait publier prochainement une nouvelle liste d'investitures.

Sophie Arutunian
© Rémi Benoit

En savoir plus:

Sur les élections internes à l'UDI 31:
Hier jeudi 23 mai, la courte campagne s'est durcie avec l'affichage du soutien de plusieurs membres de l'UDI à la candidature de Jean Iglesis. Parmi ces soutiens, on trouve celui de Laurence Massat, provoquant l'agacement de Philippe Laserle :" Elle manque à son devoir de neutralité en tant que porte-parole d'une structure provisoire". Il estime par ailleurs faire les frais d'"un manque d'équité entre les candidats" et rapelle que " Ni Alain Chatillon, ni Christine de Veyrac n'ont affiché leur soutien à Jean Iglesis".

Le document est signé par: Jean-Pierre Albouy président du Nouveau Centre 31, Jean-Jacques Bolzan, secrétaire départemental du Parti Radical Valoisien 31, Laurent Cuzacq, conseiller régional et président de Force Européenne Démocrate 31, Laurence Massat, secrétaire départementale adjointe du Parti Radical Valoisien 31 et porte-parole de l'UDI 31, Sandra Mourgues, présidente de la Gauche Moderne 31 et Grigori Michel, responsable des Jeunes UDI 31.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :