Couvre-feu généralisé à 18 heures : le maire de Toulouse sceptique sur ses bienfaits

 |  | 654 mots
Lecture 4 min.
Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc sceptique à l'idée d'un couvre-feu généralisé à 18 heures.
Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc sceptique à l'idée d'un couvre-feu généralisé à 18 heures. (Crédits : Rémi Benoit)
Alors qu'il paraît très probable que le Premier ministre annonce un couvre-feu à 18 heures généralisé dans les heures à venir, la mesure ne fait pas l'unanimité. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, "redoute ses conséquences" et "ne perçoit pas ses bénéfices", ayant peur pour le tissu économique. D'ailleurs, l'élu LR compte faire de l'emploi "une priorité" de son année 2021.

Dans quelques heures, le Premier ministre, Jean Castex, doit s'exprimer devant les Français à travers une conférence de presse, programmée à 18 heures. Un horaire qui commence à être gravé dans la mémoire de la population car le chef du gouvernement doit (ou pourrait) y annoncer la généralisation sur tout le territoire français du couvre-feu à 18 heures, qui concerne pour le moment une vingtaine de départements. Sans surprise, l'objectif de la mesure est d'endiguer la reprise épidémique de la Covid-19 observée ces derniers jours. Néanmoins, l'avancement "du confinement du soir" actuellement fixé à 20 heures ne fait pas l'unanimité dans les rangs des élus locaux, dont le dernier en date Jean-Luc Moudenc, le maire (LR) de Toulouse.

"Avec cette mesure, je m'attends à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :