Les bars et restaurants appelés à "rester ouvert" à Toulouse en cas d’annonce de fermeture totale

 |  | 481 mots
Lecture 3 min.
Les bars et restaurants de Toulouse se dirigent-ils vers la désobéissance civile ?
Les bars et restaurants de Toulouse se dirigent-ils vers la désobéissance civile ? (Crédits : Rémi Benoit)
Pour faire face à une fermeture totale qui s’annonce imminente, les mondes de la restauration et du bar toulousains ont décidé de s’organiser lors d’une assemblée générale exceptionnelle. Au programme : appel au maintien des établissements ouverts, demandes d’aides voire même l’utilisation d’un référé liberté. Pour apaiser la situation, une réunion à la préfecture est prévue mardi 29 septembre.

"Tant que les bars clôturent à 22 heures et les restaurants à une heure du matin, nous ne prévoyons aucune désobéissance civile. Mais si nous sommes contraints de fermer complètement comme à Marseille, ce qui ne devrait plus tarder, alors nous appelons les établissement toulousains à rester ouverts", clame Ivo Danaf, le président de l'UMIH 31 (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Haute-Garonne).

Lors de l'assemblée générale des bars et restaurants de Toulouse lundi 28 septembre, il s'est réuni avec 200 professionnels du secteur. Leur objectif ? Trouver comment agir...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :